RSS

Le Président de la République a reçu samedi un émissaire du Président du Président Djiboutien

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou a reçu en audience ce samedi 21 janvier 2017, Mme Moumina Houmed Hassan, Ministre de la femme et de la famille, Envoyée Spéciale du Président Djiboutien. Mme Moumina a remis au Chef de l’Etat un message de son homologue Djiboutien. Ce message a trait à la candidature de Djibouti à deux postes au sein de la Commission de l'Union Africaine.

Catégories: 

Le Président de la République a reçu mercredi les ministres de l’Intérieur de la CEN-SAD

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou,  a reçu mercredi les Ministres de l’Intérieur et de la  Sécurité des pays membres de la CEN-SAD.

Ces personnalités ont participé mercredi à Niamey à la 11ème Réunion des Ministres de l’Intérieur et de la  Sécurité des pays membres de la CEN-SAD.

Auparavant, le Chef de l’Etat a reçu, successivement, les ministres en charge de l’intérieur et de la sécurité de l’Egypte, le Général Hicham Abdoul Aziz, de la République Centrafricaine, M. Jean Serge Bokassa, du Maroc, M. Mohamed Hassad et du Nigéria, M. Abdulrahman Bello Dambazau.

Les relations bilatérales et les questions de sécurité dans la sous-région ont été au centre des entretiens entre le Président Issoufou Mahamadou et ces personnalités. 

 

Catégories: 

Le Président de la République a participé activement samedi à Bamako au 27ème Sommet Afrique France

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a participé activement samedi, 14 janvier 2017, au 27ème Sommet Afrique France, coprésidé par le Président malien SEM Ibrahim Boubacar Keïta et son homologue français SEM François Hollande.
Lors de la première séance de travail à huis clos, sur le thème : « Paix et sécurité », le Président Issoufou Mahamadou a prononcé une importante allocution. Il en est de même lors de la seconde séance de travail à huis clos sur le thème : « Economie et développement » .
Dans une intervention au cours de la  première séance à huis clos, le Président Issoufou Mahamadou a salué la contribution inestimable de la France en matière de sécurité régionale, ayant permis d’éviter le chaos au Mali et en République Centrafricaine.
Cette contribution de la France a aussi aidé les pays du Sahel dans la sécurisation de leur frontière et la lutte contre les trafics de tout genre, a dit le Président de la République.
« Cet engagement de la France est avant tout celui d’un homme, François HOLLANDE, notre ami de toujours », a souligné SEM Issoufou Mahamadou, saisissant cette occasion pour lui rendre hommage et l’en remercier chaleureusement.
Lors de la seconde séance de travail à huis clos, le Chef de l’Etat  a été désigné par ses pairs pour introduire le thème « Economie et  Développement : l’émergence pour une croissance inclusive et créatrice d’emplois ». dans une intervention, il s’est  réjoui de « constater que l’Afrique dans son ensemble enregistre un taux de croissance élevé dans un contexte de ralentissement de la croissance mondiale.»
Ce processus de croissance forte ne peut être maintenu que si le continent poursuit une politique d’investissement dans les infrastructures de base et dans les secteurs productifs, a-t-il affirmé.
Lire les textes intégraux de ces deux interventions.
Quelque 60 délégations dont 35 conduites par des Chefs d’Etat et de Gouvernement ont pris part à cette rencontre axée sur  le renforcement de la sécurité et de la démocratie et le développement de l’Afrique.
La cérémonie inaugurale du Sommet de Bamako pour le Partenariat, la Paix et l’Emergence s’est déroulée au Centre International de Conférence de Bamako en présence notamment des Premières Dames d’Afrique dont celle du Niger Dr. Malika Issoufou Mahamadou.
L’ouverture de cette conférence a été marquée par les interventions des Présidents malien, français et tchadien, SEM Idriss Deby Itno, également Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA).
Prenant la parole le premier, SEM Ibrahim Boubacar Keita a souhaité la plus chaleureuse des bienvenues aux participants à cette conférence avant de rendre hommage au Président François Hollande, celui, de tous les Chefs d'Etat français,  dont le rapport à l’Afrique aura été "le plus sincère et le plus loyal".
Le Président malien a notamment rappelé l’intervention militaire française dans le nord du Mali, décidée en janvier 2013 par le Président François Hollande.
Cette intervention "a stoppé l'avancée des troupes terroristes et neutralisé la menace qui pesait sur l'existence même de l'Etat malien", a-t-il affirmé.
Intervenant à son tour, SEM François Hollande a affirmé que « la France restera toujours au côté du Mali jusqu’à l’aboutissement du processus de paix, jusqu’à ce que l'Etat malien puisse avoir son autorité respectée sur l'ensemble du territoire malien".
Le Président français s'est réjoui qu’à présent, "les terroristes ne contrôlent plus aucun territoire, la démocratie a repris son cours, les élections ont eu lieu,  l’économie repart et la réconciliation avec les accords d'Alger est en cours".
François Hollande a annoncé que 23 milliards d’euros seront mobilisés pour l’Afrique ces cinq prochaines années et quelque 25.000 soldats africains seront formés.
La France agit en Afrique par solidarité, par devoir, pour apporter  le message de la paix et de la sécurité, a dit le Président français, soulignant que ce sont les africains qui doivent assurer la sécurité des africains, « mais nous (la France) devons vous accompagner, vous soutenir.»
Le Président en exercice de l’Union Africaine a également rendu un hommage appuyé au Président François Hollande pour l’assistance de la France « dans les moments sombres que certains de nos  pays  ont traversés. »
SEM Idriss Deby Itno s’est réjoui de la pertinence de la thématique de ce sommet, insistant sur la sécurité, l’industrialisation de l’Afrique, le développement et la diversification des économies  africaines.
Il a également insisté sur le nouveau partenariat entre l’Afrique et la France, un partenariat qu’il veut dynamique, gagnant-gagnant, marqué par le respect mutuel, la confiance, l’égalité, loin des velléités de domination.
 
Le Président Issoufou Mahamadou, rappelle-t-on, à son arrivée vendredi en fin d’après-midi, 13 janvier 2017, à Bamako, au Mali,  a été accueilli, à l’Aéroport International SENOU Modibo Keita de Bamako,  par le Président de l’Assemblée Nationale du Mali, SEM Issaka Sidibé.
Après avoir passé en revue un détachement militaire qui lui rendait les honneurs, le Président de la République a eu un entretien avec le Président de l’Assemblée Nationale au Salon d’honneur de l’Aéroport.
 Le Chef de l’Etat est accompagné notamment de la Première Dame, Dr. Malika Issoufou Mahamadou.
Catégories: 

Le Président de la République a participé activement samedi à Bamako au 27ème Sommet Afrique France

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a participé activement samedi, 14 janvier 2017, au 27ème Sommet Afrique France, coprésidé par le Président malien SEM Ibrahim Boubacar Keïta et son homologue français SEM François Hollande.
Lors de la première séance de travail à huis clos, sur le thème : « Paix et sécurité », le Président Issoufou Mahamadou a prononcé une importante allocution. Il en est de même lors de la seconde séance de travail à huis clos sur le thème : « Economie et développement » .
Dans une intervention au cours de la  première séance à huis clos, le Président Issoufou Mahamadou a salué la contribution inestimable de la France en matière de sécurité régionale, ayant permis d’éviter le chaos au Mali et en République Centrafricaine.
Cette contribution de la France a aussi aidé les pays du Sahel dans la sécurisation de leur frontière et la lutte contre les trafics de tout genre, a dit le Président de la République.
« Cet engagement de la France est avant tout celui d’un homme, François HOLLANDE, notre ami de toujours », a souligné SEM Issoufou Mahamadou, saisissant cette occasion pour lui rendre hommage et l’en remercier chaleureusement.
Lors de la seconde séance de travail à huis clos, le Chef de l’Etat  a été désigné par ses pairs pour introduire le thème « Economie et  Développement : l’émergence pour une croissance inclusive et créatrice d’emplois ». dans une intervention, il s’est  réjoui de « constater que l’Afrique dans son ensemble enregistre un taux de croissance élevé dans un contexte de ralentissement de la croissance mondiale.»
Ce processus de croissance forte ne peut être maintenu que si le continent poursuit une politique d’investissement dans les infrastructures de base et dans les secteurs productifs, a-t-il affirmé.
Lire les textes intégraux de ces deux interventions.
Quelque 60 délégations dont 35 conduites par des Chefs d’Etat et de Gouvernement ont pris part à cette rencontre axée sur  le renforcement de la sécurité et de la démocratie et le développement de l’Afrique.
La cérémonie inaugurale du Sommet de Bamako pour le Partenariat, la Paix et l’Emergence s’est déroulée au Centre International de Conférence de Bamako en présence notamment des Premières Dames d’Afrique dont celle du Niger Dr. Malika Issoufou Mahamadou.
L’ouverture de cette conférence a été marquée par les interventions des Présidents malien, français et tchadien, SEM Idriss Deby Itno, également Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA).
Prenant la parole le premier, SEM Ibrahim Boubacar Keita a souhaité la plus chaleureuse des bienvenues aux participants à cette conférence avant de rendre hommage au Président François Hollande, celui, de tous les Chefs d'Etat français,  dont le rapport à l’Afrique aura été "le plus sincère et le plus loyal".
Le Président malien a notamment rappelé l’intervention militaire française dans le nord du Mali, décidée en janvier 2013 par le Président François Hollande.
Cette intervention "a stoppé l'avancée des troupes terroristes et neutralisé la menace qui pesait sur l'existence même de l'Etat malien", a-t-il affirmé.
Intervenant à son tour, SEM François Hollande a affirmé que « la France restera toujours au côté du Mali jusqu’à l’aboutissement du processus de paix, jusqu’à ce que l'Etat malien puisse avoir son autorité respectée sur l'ensemble du territoire malien".
Le Président français s'est réjoui qu’à présent, "les terroristes ne contrôlent plus aucun territoire, la démocratie a repris son cours, les élections ont eu lieu,  l’économie repart et la réconciliation avec les accords d'Alger est en cours".
François Hollande a annoncé que 23 milliards d’euros seront mobilisés pour l’Afrique ces cinq prochaines années et quelque 25.000 soldats africains seront formés.
La France agit en Afrique par solidarité, par devoir, pour apporter  le message de la paix et de la sécurité, a dit le Président français, soulignant que ce sont les africains qui doivent assurer la sécurité des africains, « mais nous (la France) devons vous accompagner, vous soutenir.»
Le Président en exercice de l’Union Africaine a également rendu un hommage appuyé au Président François Hollande pour l’assistance de la France « dans les moments sombres que certains de nos  pays  ont traversés. »
SEM Idriss Deby Itno s’est réjoui de la pertinence de la thématique de ce sommet, insistant sur la sécurité, l’industrialisation de l’Afrique, le développement et la diversification des économies  africaines.
Il a également insisté sur le nouveau partenariat entre l’Afrique et la France, un partenariat qu’il veut dynamique, gagnant-gagnant, marqué par le respect mutuel, la confiance, l’égalité, loin des velléités de domination.
 
Le Président Issoufou Mahamadou, rappelle-t-on, à son arrivée vendredi en fin d’après-midi, 13 janvier 2017, à Bamako, au Mali,  a été accueilli, à l’Aéroport International SENOU Modibo Keita de Bamako,  par le Président de l’Assemblée Nationale du Mali, SEM Issaka Sidibé.
Après avoir passé en revue un détachement militaire qui lui rendait les honneurs, le Président de la République a eu un entretien avec le Président de l’Assemblée Nationale au Salon d’honneur de l’Aéroport.
 Le Chef de l’Etat est accompagné notamment de la Première Dame, Dr. Malika Issoufou Mahamadou.
Fichier attachéTaille
Fichier discours_securite_bamako_saf_car_38.docx20.72 Ko
Catégories: 

Le Président de la République a participé activement samedi à Bamako au 27ème Sommet Afrique France

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a participé activement samedi, 14 janvier 2017, au 27ème Sommet Afrique France, coprésidé par le Président malien SEM Ibrahim Boubacar Keïta et son homologue français SEM François Hollande.
Lors de la première séance de travail à huis clos, sur le thème : « Paix et sécurité », le Président Issoufou Mahamadou a prononcé une importante allocution. Il en est de même lors de la seconde séance de travail à huis clos sur le thème : « Economie et développement » .
Dans une intervention au cours de la  première séance à huis clos, le Président Issoufou Mahamadou a salué la contribution inestimable de la France en matière de sécurité régionale, ayant permis d’éviter le chaos au Mali et en République Centrafricaine.
Cette contribution de la France a aussi aidé les pays du Sahel dans la sécurisation de leur frontière et la lutte contre les trafics de tout genre, a dit le Président de la République.
« Cet engagement de la France est avant tout celui d’un homme, François HOLLANDE, notre ami de toujours », a souligné SEM Issoufou Mahamadou, saisissant cette occasion pour lui rendre hommage et l’en remercier chaleureusement.
Lors de la seconde séance de travail à huis clos, le Chef de l’Etat  a été désigné par ses pairs pour introduire le thème « Economie et  Développement : l’émergence pour une croissance inclusive et créatrice d’emplois ». dans une intervention, il s’est  réjoui de « constater que l’Afrique dans son ensemble enregistre un taux de croissance élevé dans un contexte de ralentissement de la croissance mondiale.»
Ce processus de croissance forte ne peut être maintenu que si le continent poursuit une politique d’investissement dans les infrastructures de base et dans les secteurs productifs, a-t-il affirmé.
Lire les textes intégraux de ces deux interventions.
Quelque 60 délégations dont 35 conduites par des Chefs d’Etat et de Gouvernement ont pris part à cette rencontre axée sur  le renforcement de la sécurité et de la démocratie et le développement de l’Afrique.
La cérémonie inaugurale du Sommet de Bamako pour le Partenariat, la Paix et l’Emergence s’est déroulée au Centre International de Conférence de Bamako en présence notamment des Premières Dames d’Afrique dont celle du Niger Dr. Malika Issoufou Mahamadou.
L’ouverture de cette conférence a été marquée par les interventions des Présidents malien, français et tchadien, SEM Idriss Deby Itno, également Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA).
Prenant la parole le premier, SEM Ibrahim Boubacar Keita a souhaité la plus chaleureuse des bienvenues aux participants à cette conférence avant de rendre hommage au Président François Hollande, celui, de tous les Chefs d'Etat français,  dont le rapport à l’Afrique aura été "le plus sincère et le plus loyal".
Le Président malien a notamment rappelé l’intervention militaire française dans le nord du Mali, décidée en janvier 2013 par le Président François Hollande.
Cette intervention "a stoppé l'avancée des troupes terroristes et neutralisé la menace qui pesait sur l'existence même de l'Etat malien", a-t-il affirmé.
Intervenant à son tour, SEM François Hollande a affirmé que « la France restera toujours au côté du Mali jusqu’à l’aboutissement du processus de paix, jusqu’à ce que l'Etat malien puisse avoir son autorité respectée sur l'ensemble du territoire malien".
Le Président français s'est réjoui qu’à présent, "les terroristes ne contrôlent plus aucun territoire, la démocratie a repris son cours, les élections ont eu lieu,  l’économie repart et la réconciliation avec les accords d'Alger est en cours".
François Hollande a annoncé que 23 milliards d’euros seront mobilisés pour l’Afrique ces cinq prochaines années et quelque 25.000 soldats africains seront formés.
La France agit en Afrique par solidarité, par devoir, pour apporter  le message de la paix et de la sécurité, a dit le Président français, soulignant que ce sont les africains qui doivent assurer la sécurité des africains, « mais nous (la France) devons vous accompagner, vous soutenir.»
Le Président en exercice de l’Union Africaine a également rendu un hommage appuyé au Président François Hollande pour l’assistance de la France « dans les moments sombres que certains de nos  pays  ont traversés. »
SEM Idriss Deby Itno s’est réjoui de la pertinence de la thématique de ce sommet, insistant sur la sécurité, l’industrialisation de l’Afrique, le développement et la diversification des économies  africaines.
Il a également insisté sur le nouveau partenariat entre l’Afrique et la France, un partenariat qu’il veut dynamique, gagnant-gagnant, marqué par le respect mutuel, la confiance, l’égalité, loin des velléités de domination.
 
Le Président Issoufou Mahamadou, rappelle-t-on, à son arrivée vendredi en fin d’après-midi, 13 janvier 2017, à Bamako, au Mali,  a été accueilli, à l’Aéroport International SENOU Modibo Keita de Bamako,  par le Président de l’Assemblée Nationale du Mali, SEM Issaka Sidibé.
Après avoir passé en revue un détachement militaire qui lui rendait les honneurs, le Président de la République a eu un entretien avec le Président de l’Assemblée Nationale au Salon d’honneur de l’Aéroport.
 Le Chef de l’Etat est accompagné notamment de la Première Dame, Dr. Malika Issoufou Mahamadou.
Fichier attachéTaille
Fichier discours_securite_bamako_saf_car_38.docx20.72 Ko
Catégories: 

Le Président de la République participera samedi à Bamako au Sommet France Afrique

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, est arrivé vendredi en fin d’après-midi, 13 janvier 2017, à Bamako, au Mali où il participera samedi, 14 janvier 2017, au Sommet France Afrique.
Le Président Issoufou Mahamadou a été accueilli, à l’Aéroport International SENOU Modibo Keita de Bamako,  par le Président de l’Assemblée Nationale du Mali, SEM Issaka Sidibé.
Après avoir passé en revue un détachement militaire qui lui rendait les honneurs, le Président de la République a eu un entretien avec le Président de l’Assemblée Nationale au Salon d’honneur de l’Aéroport.
 Le Chef de l’Etat est accompagné notamment de la Première Dame, Dr. Malika Issoufou Mahamadou.
 
Catégories: 

Visite officielle du Président de la République en Arabie Saoudite Le Chef de l’Etat satisfait des interventions de la BID au Niger et soutient une amplification de la coopération entre les deux parties

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou  s’est rendu mardi après-midi, 10 janvier 2017 à Djeddah où il  a eu un entretien avec le Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), Dr. Bandar Al Hijar.
Peu après, les deux personnalités ont pris part à une séance de travail sur les activités de la BID au Niger, en présence des membres de la délégation du Niger et des responsables des différentes structures  de cette institution.
Prenant la parole à cette occasion, le Chef de l’Etat a tenu à assurer le Président de la BID du soutien du Niger  dans l’accompagnement de sa lourde mission.
Après avoir souligné l’excellence des relations entre la BID et le Niger, le Président de la République a affirmé que cette institution a toujours accompagné son pays  dans des secteurs prioritaires au bénéfice des populations nigériennes.
SEM Issoufou Mahamadou a évoqué, entre autres, le soutien que cette banque a apporté à notre pays pendant ces cinq dernières années dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de la Renaissance du Niger.
A la suite de la décision du Président Issoufou Mahamadou et du Président de la BID d’amplifier la coopération entre les deux parties, une mission nigérienne de haut niveau a rendu visite à la BID, ce qui a  permis de faire l’évaluation du portefeuille de la banque en faveur de notre pays, et d’envisager les possibilités d’amplification de la coopération entre les deux parties, a dit le Chef de l’Etat.
Le Président de la République a, à cet effet, émis le vœu que cette coopération puisse être amplifiée dans le cadre du Programme Triennal 2018-2020 que le Niger et la BID sont entrain d’adopter.
Pour 2017, le Président de la BID ayant déjà donné son aval aux propositions du Niger sur un certain nombre de projets, SEM Issoufou Mahamadou a tenu à le remercier pour cela.
Le Chef de l’Etat  s’est également réjoui de l’accord du Président de la BID pour accompagner le Niger à l’étude de l’expérience malaisienne en matière du haj dont le Niger envisage de s’en inspirer.
SEM Issoufou Mahamadou a dit en définitive qu’il est totalement satisfait des interventions de la BID au Niger.
Auparavant,  le Président de cette institution a salué le Chef de l’Etat pour son appui soutenu aux activités de la banque.
Dr. Bandar s’est réjoui des dernières élections législatives et présidentielles tenues au Niger affirmant qu’elles constituent un modèle à suivre pour beaucoup de pays. 
Le responsable du groupe bancaire a également  salué le leadership et la gouvernance du Président Issoufou Mahamadou, réitérant la détermination de son institution à continuer à coopérer avec le Niger.
Mercredi après-midi, 11 janvier 2017, à la Mecque, le Chef de l’Etat s’est entretenu avec le Secrétaire Général de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), Dr. Youssouf Al Outhaimee et a rencontré les représentants de la Communauté nigérienne vivant dans cette ville sainte.
Le Président Issoufou Mahamadou quitte Djeddah vendredi, 13 janvier 2017, pour Bamako, au Mali, où il participera au Sommet France Afrique.
Catégories: 

Le Président de la République et la délégation qui l’accompagne ont accompli mardi nuit la Oumrah

Au troisième jour de sa visite officielle en Arabie Saoudite, le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou et la délégation qui l’accompagne comprenant notamment la Première Dame Dr. Malika Issoufou Mahamadou, ont accompli lundi nuit, 09 janvier 2016, dans la Sainte Mosquée à la Mecque, le rite de la Oumrah  ou Petit Pèlerinage.
Le Président Issoufou Mahamadou ainsi que les membres de la délégation présidentielle parmi lesquels le Président de l’Association Islamique du Niger ont imploré le Tout Puissant, le Tout Miséricordieux  Allah pour qu’il descende sa grâce, la paix et la sécurité  sur le Niger.
Ils ont également prié pour le bonheur des nigériens et le développement de leur pays.
Auparavant, le Chef de l’Etat s’était rendu le même jour à Médine où il a effectué la Ziyara dans la Sainte Mosquée.
Lundi matin, peu avant son départ pour Médine,  le Chef de l’Etat a rencontré à la Chambre de Commerce de Riyadh, la plus grande du Moyen Orient,  les hommes d’Affaires saoudiens à qui il a demandé de venir investir au Niger où les conditions sont réunies dans ce domaine.
Le Chef de l’Etat a saisi cette occasion pour remercier le Serviteur des Deux Saintes Mosquées, Roi d’Arabie Saoudite de lui avoir donné cette opportunité pour échanger avec les hommes d’affaires saoudiens.
Lors de cette rencontre qui s’était déroulée en présence des Présidents des Chambres de Commerce d’Arabie Saoudite et du Niger, et de plusieurs opérateurs économiques nigériens,  le Président de la République a présenté le Programme de Renaissance du Niger, mis en œuvre depuis 2011.
Le Niger est un pays totalement en chantier et les hommes d’affaires saoudiens ont la possibilité d’y investir dans plusieurs secteurs (infrastructures routières, ferroviaires et urbaines, agriculture, ressources naturelles…), a expliqué le Chef de l’Etat, précisant que l’économie du pays est très dynamique.
Le Niger a un bon cadre juridique, un bon climat des affaires et un cadre de partenariat public privé, a-t-il ajouté.
Mardi après-midi, 10 janvier 2016, SEM Issoufou Mahamadou  s’est rendu à Djeddah où il  a eu un entretien avec le Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), Dr. Bandar Al Hijar.
Peu après, les deux personnalités ont pris part à une séance de travail sur les activités de la BID au Niger, en présence des membres de la délégation du Niger et des responsables des différentes structures  de cette institution.
Mercredi, le Chef de l’Etat va rencontrer à La Mecque les représentants de la Communauté nigérienne vivant dans cette ville sainte.
Catégories: 

Visite officielle du Président de la République en Arabie Saoudite Entretien en tête-à-tête dimanche à Riyadh entre le Président Issoufou Mahamadou et Sa Majesté le Roi Salman

Le Président de la République, Chef de l’Etat,  SEM Issoufou Mahamadou, à  la tête d’une forte délégation comprenant notamment la Première Dame,  Dr. Malika  Issoufou Mahamadou, est arrivé samedi en début de soirée, 7 janvier 2017 à Riyadh, en Arabie Saoudite où il effectue une visite officielle.
Le Président Issoufou Mahamadou a été accueilli avec tous les honneurs à l’aéroport King Khalid, par Son Altesse Royale le Prince  Fayçal Bin Bandar Bin Abdoul Aziz, Gouverneur de la Région de Riyadh.
Le Chef de l’Etat a eu un entretien avec le Prince Fayçal au Salon Royal de l’aéroport avant de se rendre au Palais du Roi Khalid Al Saoud, où sont hébergés les hôtes de marque du Roi d’Arabie saoudite.

Dimanche après-midi, 8 janvier 2017, le Président de la République s’est rendu au Palais Royal Yammah où il a été accueilli, à sa descente de voiture, par le  Serviteur des deux Saintes Mosquées, Roi d’Arabie Saoudite, Sa Majesté Salman Bin Abdulaziz Bin Al Saoud.
Après l’exécution des hymnes nationaux des deux pays et le passage en revue d’un détachement de la garde d’honneur, le Président de la République  et le Serviteur des deux Saintes Mosquées, Sa Majesté le Roi Salman se sont rendus au Salon Royal pour saluer les personnalités saoudiennes et nigériennes.
A l’issue d’un Déjeuner officiel offert au Cabinet Royal par le Serviteur des deux Saintes Mosquées, le Roi d’Arabie Saoudite en l’honneur du Président Issoufou Mahamadou et de la délégation qui l’accompagne, les deux personnalités ont eu un entretien en tête-à-tête, élargi ensuite aux délégations des deux pays. Cette séance de travail a été marquée par la signature de quatre accords bilatéraux. Il s’agit de l’Accord de coopération sécuritaire entre le Gouvernement de la République du Niger et le Gouvernement du Royaume d’Arabie Saoudite,  de l’Accord de prêt pour le Projet de construction et d’équipement des écoles primaires dans toutes les régions du Niger, de l’Accord de prêt additionnel relatif au Barrage de Kandadji et du Mémorandum d’entente relatif au Programme saoudien de construction de forages, de fonçage de puits et de développement rural en Afrique.
A l’issue de la signature de ces accords bilatéraux, le Président Issoufou Mahamadou a été décoré par le Serviteur des Deux Saintes Mosquées, Roi d’Arabie Saoudite, de la plus grande distinction du Royaume à savoir la « Décoration de Sa Majesté Roi Abdel Aziz. »

Le Chef de l’Etat a accordé, dimanche matin et soir, au Palais des Hôtes, des audiences  à plusieurs personnalités saoudiennes. Il s’agit du Ministre du Hadj, Dr. Mohamed Bin Tin, du Ministre des Finances, M. Mohamed Al Jadan, du Vice-Président et membre permanent du Fonds Saoudien de Développement (FSD), du Ministre des Affaires Etrangères, M. Adil Al Joubair, du Ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Agriculture, M. Abdel Rahman Al Fadly et du Ministre des Renseignements Généraux, M. Khalid Al Houmaidan.
A sa sorite d’audience, le Ministre du Hadj a dit que le Président de la République est très attaché aux discussions sur le hadj.
Le quota des pèlerins nigériens et le transport de ces pèlerins aux Lieux Saints de l’islam pour le hadj 2017 ont été au centre de l’entretien entre les deux personnalités, a indiqué Dr Mohamad Bin Tine, ajoutant que le Chef de l’Etat a promis de solutionner le problème de transport.

Le Gouvernement saoudien avec à sa tète le Serviteur des Deux Saintes Mosquées est disponible et prêt à servir tous les pèlerins, spécialement ceux du Niger, a-t-il précisé.
Le transport des pèlerins nigériens va s’améliorer et tout va se passer dans de bonnes conditions, a-t-il assuré.
Le Ministre des Finances a indiqué avoir échangé avec le Chef de l’Etat sur la coopération entre les deux pays  notamment l’aide de l’Arabie saoudite au Niger dans les domaines de la sécurité et du développement.

Il faut noter que les ministres saoudiens reçus par le Président Issoufou Mahamadou ont eu des séances de travail avec leurs homologues nigériens.
Ces entretiens et séances de travail ont porté notamment sur le développement et le renforcement des relations de coopération entre les deux pays, dans divers domaines.
La dernière visite officielle de travail et d’amitié du Chef de l’Etat en Arabie Saoudite remonte à mai 2015.

Catégories: 

Le Chef de l’Etat SEM Issoufou Mahamadou est arrivé samedi soir à Riyadh

Le Président de la République, Chef de l’Etat,  SEM Issoufou Mahamadou, à  la tête d’une forte délégation comprenant notamment la Première Dame,  Dr. Malika  Issoufou Mahamadou, est arrivé samedi soir, 7 janvier 2017 à Riyadh, en Arabie Saoudite où il effectue une visite officielle.
Le Président Issoufou Mahamadou a été accueilli avec tous les honneurs à l’aéroport King Khalid, par Son Altesse Royale le Prince  Fayçal Bin Bandar Bin Abdoul Aziz, Gouverneur de la Région de Riyadh.
Le Chef de l’Etat a eu un entretien avec le Prince Fayçal au Salon Royal de l’aéroport avant de se rendre au Palais du Roi Khalid Al Saoud, où sont hébergés les hôtes de marque du Roi d’Arabie saoudite.
Dimanche après-midi, 8 janvier 2017, le Président de la République s’entretiendra  au Palais Royal Yammah avec le  Serviteur des deux Saintes Mosquées, Roi d’Arabie Saoudite, Sa Majesté Salman Bin Abdulaziz Bin Al Saoud.
Catégories: 

Pages

S'abonner à RSS
PRN HONEYPOT