RSS

Le Président de la République a reçu vendredi l’Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu en audience ce vendredi, 20 octobre 2017, l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, Mme Eunice Reddick, qui quitte définitivement le Niger.
A l’issue de l’audience, Mme Reddick a indiqué avoir évoqué avec le Chef de l’Etat les relations entre le Niger et les Etats-Unis .
Au cours de son séjour de trois ans au Niger, les deux pays ont renforcé leurs relations notamment dans les domaines économique, social et sécuritaire, a-t-elle dit.

Catégories: 

Fin la visite du Président de la République dans quatre pays : « Ce périple a été très fructueux et dans les prochains mois nous allons noter des retombées »

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a indiqué que le périple qui l’a conduit à Djibouti, en Australie (visite d’Etat), en Indonésie (visite d’Etat) et au Soudan, a permis de renforcer les relations d’Etat à Etat entre ces quatre pays et le Niger.
Lors d’un point de presse mardi après-midi, 17 octobre 2017, à l’Aéroport International de Niamey, peu après son retour de ces pays, SEM Issoufou Mahamadou a indiqué des accords dont ceux portant sur la création de commissions mixtes de coopération ont été ou seront signés.
Les autres accords concernent, entre autres,  la suppression de visa pour les passeports diplomatiques et de service, la promotion et la protection des investissements.
Ce périple a été l’occasion pour le Chef de l’Etat d’inciter les hommes d’affaires de ces différents pays à  venir investir au Niger. Ceux-ci ont d’ailleurs compris qu’il existe des opportunités d’investissement et un bon climat des affaires dans le pays, notamment à travers les facilités fiscales, financières et économiques que les différents codes leur accordent, a indiqué le Président de la République.
La visite à Djibouti et au Soudan a permis au Chef de l’Etat, Champion de la Zone de Libre Echange Continental (ZLEC)  de l’Union Africaine(UA), de faire progresser le projet de mise en place de la ZLEC.
Djibouti et le Soudan font partie des sept pays qui ont émis des réserves par rapport au taux d’ouverture des marchés de 90 pour cent décidé à Niamey en juin 2017, par la réunion des Ministres africains de commerce.
« J’ai noté une évolution positive de la position de ces deux Chefs d’Etat », a souligné SEM Issoufou Mahamadou ;
A ces deux pays, s’ajoutent la Zambie, le Malawi et Madagascar dont les chefs d’Etat ont eu des entretiens en Septembre dernier en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies.
« Ainsi on est en train de s’orienter vers un consensus sur l’accord de libre-échange continental, tel que nous le souhaitons », a estimé le Président de la République.
« J’espère que ce consensus va être confirmé fin novembre prochain, ici à Niamey, à l’occasion de la prochaine rencontre des Ministres du Commerce qui vont définitivement entériner l’accord», a-t-il ajouté.
En ce qui concerne  l’Australie, il y aura certainement un renforcement de la coopération avec ce pays, en matière minière et agricole et dans le domaine également de la formation.
L’Indonésie, le premier pays musulman, « peut nous inspirer », en particulier parce que c’est un pays qui a démontré que l’Islam et la transition démographique sont compatibles, a noté le Chef de l’Etat.
Sur le plan économique, les Chambres du Commerce et d’industrie du Niger et d’Indonésie, vont très prochainement signer des accords. Et il y a beaucoup d’investisseurs indonésiens qui ont manifesté leur intérêt à venir investir au Niger, dans le secteur des infrastructures ainsi que dans le secteur des logements sociaux, a affirmé le Chef de l’Etat.
Par ailleurs, le Président de la République a noté qu’à toutes les étapes, la question du terrorisme a été une préoccupation centrale de tous ses interlocuteurs.
« Nous avons convenu de renforcer notre coopération en matière sécuritaire pour faire face à cette menace qui n’a pas de frontière », a  dit SEM Issoufou Mahamadou, précisant qu’il a profité de l’occasion  pour sensibiliser ses interlocuteurs par rapport à la situation de la région ouest africaine, et celle du  Sahel.
« Je les ai sensibilisés sur la nécessité par exemple de trouver une sortie de crise rapide en Libye. J’ai également plaidé pour un soutien afin que soit opérationnelle le plus rapidement possible la force du G5 Sahel ».
Globalement, que ce soit sur le plan politique ou économique, « ce périple a été très fructueux » et dans les prochains mois « nous allons noter des retombées assez substantielles par rapport aux accords que nous avons pu signer, ou par rapport aux accords qui vont être signés », a-t-il conclu. 

Catégories: 

Retour mardi à Niamey du Président de la République après une Visite d’Etat en Australie et en Indonésie

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey mardi après-midi, 17 octobre 2017, venant de Jakarta en Indonésie et de Perth, Canberra et Sydney en Australie, où il a effectué, dans chacun de ces pays, une Visite d’Etat.
En route pour la capitale nigérienne, le Président de la République a effectué mardi matin, une visite à Khartoum où il a été accueilli, à l’aéroport international de cette ville, à la passerelle de l’avion présidentiel, par son homologue soudanais, SEM Omar Hassan El Béchir.
Les deux Présidents de la République se sont ensuite rendus au Palais présidentiel pour un long entretien en tête-à-tête.
Le Niger et le Soudan ayant des relations diplomatiques depuis plus de 50 ans, l’entretien a porté sur les questions d’intérêt commun, a indiqué M. Ibrahim Yacoubou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur.
Il a été surtout question de la Zone de Libre Echange Continental (ZLEC) de l’Union Africaine (UA), le Président Issoufou Mahamadou, rappelle-t-on, étant désigné par ses pairs de l’UA, Champion de la ZLEC.
SEM Issoufou Mahamadou s’est investi fortement dans l’accomplissement de cette mission, en se déplaçant y compris auprès des Chefs d’Etat qui ont des réserves par rapport au schéma proposé, a indiqué M. Ibrahim Yacoubou.
Le Soudan fait partie de ces pays sur lesquels le dialogue était nécessaire pour la mise en place d’un schéma consensuel, a expliqué le ministre, ajoutant que le Président Issoufou Mahamadou a réussi à faire adhérer l’essentiel des Chefs d’Etat africains autour de ce schéma.
L’engagement de renforcer les relations diplomatiques par la décision  des deux pays de mettre en place chacun une ambassade, la sécurité au Sahel, la lutte contre le terrorisme, la situation en Libye, pays voisin du Niger et du Soudan, la migration, la réunion de la Commission de Coopération Soudan/Niger, le renforcement de tous les axes de coopération entre les deux pays, ont aussi été évoqués par les deux dirigeants.  
Par cette visite à Khartoum, SEM Issoufou Mahamadou a voulu également réitérer ses félicitations au Président et au peuple soudanais suite à la levée des sanctions américaines contre le Soudan. C’est une question importante par rapport à laquelle l’ensemble des pays de l’Union Africaine se sont mobilisés, a dit le Ministre, soulignant que le Niger a toujours soutenu le Soudan dans ce combat.
« Nous sommes très heureux que le Président de la République SEM Issoufou Mahamadou soit le premier Chef d’Etat qui vient à Khartoum présenter ses félicitations de vive voix à son frère et ami le Président soudanais », s’est réjoui M. Ibrahim Yacoubou.
A son départ de Khartoum, le Chef de l’Etat a été raccompagné jusqu’à la passerelle de l’avion présidentiel, par le Président Omar Hassan El Béchir.
Lundi, 9 octobre 2017, en allant à Perth, en Australie Occidentale, rappelle-t-on, le Président Issoufou Mahamadou s’était arrêté à Djibouti.
Lors d’un entretien en tête-à-tête au Palais présidentiel suivi d’une séance de travail entre les délégations des deux pays, la ZLEC, l’un des chantiers les plus importants de l’UA, a été évoquée par le Président de la République et son homologue djiboutien SEM. Ismail Omar Guelleh.
Les relations entre le Niger et Djibouti qui sont au beau fixe ainsi que la paix et la sécurité dans  la région ont également été au centre de l’entretien entre les deux personnalités.
Le Chef de l’Etat était accompagné dans ce déplacement en Australie et en Indonésie, de M. Mahamadou Ouhoumoudou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République et M. Ibrahim Yacoubou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur.

Catégories: 

Visite d’Etat du Président de la République en Indonésie : les Présidents Issoufou Mahamadou et Joko Widodo décident de renforcer et diversifier les relations entre le Niger et l’Indonésie

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, en visite d’Etat en Indonésie, a eu lundi matin, 16 octobre 2017, à Jakarta, un entretien en tête-à-tête avec son homologue indonésien SEM Joko Widodo portant sur le renforcement et la diversification des relations entre les deux pays.
A son arrivée au Palais présidentiel Istana Merdeka, SEM Issoufou Mahamadou a été accueilli par le Président indonésien avec tous les honneurs : exécution des hymnes nationaux des deux pays, 21 coups de canon, passage en revue des troupes qui lui rendaient les honneurs, salut aux couleurs nationales.
A l’issue de cette cérémonie de bienvenue, les deux Présidents ont eu un entretien en tête-à-tête avant de co-présider une  réunion bilatérale entre les délégations des deux pays.
Cette réunion a été suivie d’un Déjeuner officiel offert par le Président de la République d’Indonésie au Président Issoufou Mahamadou et à la délégation qui l’accompagne.
Lors de cette visite d’Etat, les ministres en charge des Affaires Etrangères des deux pays ont procédé, en présence des Présidents nigérien et indonésien, à la signature des accords relatifs à la mise en place d’une Commission Mixte de Coopération et à l’exemption des visas pour les passeports diplomatiques et de service.
A l’ouverture de cette réunion et lors d’un point de presse, les deux hommes d’Etat ont affiché leur détermination à jeter les bases d’une coopération fructueuse et dynamique entre leurs deux pays.
En prenant la parole, le Chef de l’Etat a souligné la nécessité pour le Niger et l’Indonésie de coopérer dans tous les domaines d’intérêt commun.
Evoquant les priorités contenues dans le Programme de développement du Niger, le Chef de l’Etat a insisté sur le renforcement de la coopération bilatérale entre les deux Etats notamment dans la mise en œuvre des actions prévues dans le Programme de Renaissance du Niger.
Les discussions ont ainsi concerné la coopération dans les domaines des infrastructures, des produits stratégiques, l’agriculture, l’éducation, la formation, la santé et l’accès à l’eau.
Les deux pays vont renforcer et diversifier leurs relations à tous les niveaux et dans tous les domaines, a dit le Président Issoufou Mahamadou.
Au plan multilatéral, les deux dirigeants ont évoqué le Forum Indonésie/Afrique prévu à Bali, en Indonésie, en avril 2018.
Le Niger sera très actif dans la préparation de ce forum, a souligné SEM Issoufou Mahamadou, ajoutant que son pays va contribuer à mobiliser les pays membres de la CEDEAO en vue de leur participation à cette importante rencontre.
Le Chef de l’Etat a également souhaité le renforcement de la coopération entre les secteurs privés des deux pays, à travers notamment leurs Chambres de Commerce et d’Industrie, invitant les indonésiens à venir investir au Niger, dans les pays de la CEDEAO et dans ceux de l’Afrique.
Le Président de la République a, au début de son intervention, noté que le Niger et l’Indonésie sont deux pays musulmans et démocratiques, ce qui prouve que l’islam et la démocratie ne sont pas incompatibles.
« Nous allons continuer à défendre nos valeurs communes. L’islam est une religion ouverte, une religion tolérante, une religion de juste milieu», a-t-il indiqué.
« Nous avons échangé sur un certain nombre de préoccupations, dont la première, c’est le terrorisme », a dit SEM Issoufou Mahamadou.
Le terrorisme,  c’est la violence, c’est la défiguration de l’islam, et tous les pays musulmans doivent se mobiliser pour défendre le caractère modéré de l’islam, pour lutter contre le terrorisme, a-t-il affirmé.
La solidarité au niveau de la Oummah islamique, au niveau de l’Organisation de la Coopération Islamique(OCI) a également été une autre préoccupation au centre de l’entretien entre les deux personnalités.
Cette solidarité doit porter sur l’aide publique au développement des pays musulmans qui en ont le plus besoin. Elle doit également porter sur la réorientation des investissements vers ces pays afin de créer les conditions de leur développement, a dit le Président Issoufou Mahamadou.
Lundi après-midi, le Président de la République  a effectué plusieurs visites dans la capitale indonésienne et rencontré les responsables de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Indonésie en présence des hommes d’affaires et investisseurs indonésiens, intervenant dans divers secteurs.

 

Catégories: 

Visite d’Etat du Président de la République en Indonésie : SEM Issoufou Mahamadou est arrivé dimanche après-midi à Djakarta

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, est arrivé dimanche après-midi, 15 octobre 2017, à Djakarta, en Indonésie, où il effectue une visite d’Etat.
Le Président Issoufou Mahamadou s’entretiendra en tête-à-tête lundi, 16 octobre 2017, au Palais présidentiel, avec son homologue indonésien,  SEM Joko Widodo.
A la fin de cet entretien, les deux Présidents  co-présideront une réunion bilatérale entre les délégations des deux pays.
Cette réunion sera suivie d’un Déjeuner officiel offert par le Président de la République d’Indonésie au Président Issoufou Mahamadou et à la délégation qui l’accompagne. 
Une rencontre est prévue le même jour dans l’après-midi avec la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Indonésie.
Cette visite d’Etat  est l’occasion de jeter les bases d’une coopération fructueuse et dynamique entre les deux pays.
Le Chef de l’Etat est accompagné dans ce déplacement, de M. Mahamadou Ouhoumoudou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République et M. Ibrahim Yacoubou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur.
SEM Issoufou Mahamadou, rappelle-t-on, venait  de Sydney, en Australie, où il avait également effectué une  visite d’Etat.
 

Visite d’Etat du Président de la République à Perth, Canberra et Sydney : renforcement de la coopération entre le Niger et l’Australie

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, en Visite d’Etat à Sydney, en Australie, s’est réjoui vendredi soir, 13 octobre 2017, de  « l’amitié grandissante dont la République du Niger bénéficie désormais de la part du Commonwealth d’Australie ».
Lors d’une séance de travail avec le Premier Ministre d’Australie, l’Honorable Malcolm Turnbull, le Chef de l’Etat a indiqué que l’Australie, membre du G20 et 12ème puissance économique mondiale, cumule vingt-six années consécutives de croissance économique.
Ce pays est pour le Niger « un partenaire précieux et un pays ami avec lequel notre pays est  prêt à engager des joint-ventures dans tous les domaines d’intérêt commun », a dit SEM Issoufou Mahamadou.
L’Australie est aujourd’hui le 2ème marché de financement de projets en Asie, au moment où le Niger est engagé dans un ambitieux programme de développement, a souligné le Président de la République, souhaitant une meilleure présence de l’Australie, dans le cadre de financement de projets au Niger.
L’économie nigérienne demeure une économie dynamique avec un taux moyen de croissance de 6% au cours des cinq dernières années, en dépit des chocs liés à la baisse des cours des matières premières, à la situation sécuritaire et aux effets du changement climatique, a ajouté le Chef de l’Etat.
SEM Issoufou Mahamadou a par conséquent, invité les investisseurs Australiens à venir partager cette croissance avec les nigériens et souhaité que soient promus le commerce et les investissements entre le Niger et l’Australie.
Le Niger a adhéré au programme australien sur l’initiative pour le développement minier en Afrique, qui appuie les pays en développement pour une meilleure gestion de leurs ressources minières. A ce titre il bénéficie actuellement de l’assistance prévue dans le cadre de cette initiative, a noté le Président de la République.
Après avoir indiqué que la coopération entre les deux pays concerne les secteurs d’intérêt pour le Niger, SEM. Issoufou Mahamadou a vivement souhaité le renforcement de cette coopération et son extension à des domaines de la sécurité et des infrastructures.
Le Niger proposera au Commonwealth d’Australie une formalisation des rapports à travers la signature d’un accord-cadre de coopération, a-t-il affirmé.
Le pays préconise également l’institution d’une Commission Mixte de Coopération, afin de réaliser les actions de coopération prévues, a-t-il poursuivi.

Entretien vendredi soir à Sydney entre le Président Issoufou Mahamadou et le Premier Ministre d’Australie

Après Canberra, le Président de la République, poursuivant sa Visite d’Etat en Australie, est arrivé vendredi après-midi, 13 octobre 2017, à Sydney, où il a eu un entretien en tête-à-tête avec le Premier Ministre d’Australie, l’Honorable Malcolm Turnbull.
A l’issue de cet entretien qui s’est déroulé au Parlement du Commonwealth d’Australie, les deux hommes d’Etat ont co-présidé une séance de travail entre les délégations des deux pays.
Samedi, 14 octobre 2017, le Président Issoufou Mahamadou effectuera plusieurs visites dans cette ville.

Déjeuner d’Etat en l’honneur du Président ISSOUFOU MAHAMADOU. PALAIS DU GOUVERNEMENT Australien. Vendredi 13 octobre 2017. ALLOCUTION (TOAST) DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CHEF DE L’ETAT.

Sa Majesté la reine et le peuple d’Australie,
Excellence Général, le Très Honorable, SIR PETER COSGROVE,
Excellence Lady COSGROVE,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs,

C’est avec un grand plaisir que je prends la parole et, à l’entame de mon propos, je voudrais réitérer à Son Excellence  le Gouverneur Général du Commonwealth d’Australie, le Très Honorable Général Sir Peter Cosgrove et à l’ensemble du Gouvernement Australien, la gratitude du peuple nigérien, pour l’invitation qui m’a été adressée à l’effet d’effectuer la toute 1ère visite officielle d’un Chef d’Etat nigérien en Australie et de ce fait, jeter les bases d’une coopération bilatérale mutuellement bénéfique et dont le potentiel est immense.
Je suis donc porteur d’un message d’amitié et de fraternité du peuple nigérien au peuple australien, lesquels partagent les mêmes valeurs et les mêmes aspirations dans ce monde globalisé où les distances sont réduites à néant, du fait des progrès technologiques notamment en matière de transport et de communication.
Au demeurant, le Niger et l’Australie se côtoient et travaillent ensemble, notamment dans le cadre du Système des Nations Unies, pour la promotion et la culture de la paix, la sécurité et le développement durable  dans le monde ; ce monde aujourd’hui confronté à des défis multiples et complexes. 
Excellence;
Permettez-moi, sur ce point de rappeler et de saluer votre engagement personnel pour la cause de la paix. Militaire de carrière vous connaissez mieux que quiconque ce qu’est la guerre et ce qu’est la paix. En effet votre carrière dans l’armée australienne, fut tout simplement exceptionnelle avec de très hauts faits d’armes, qui vous ont valu d’importantes décorations et distinctions dont la croix de guerre et la médaille nationale mais surtout une fin de carrière élogieuse comme chef d’Etat-Major Général des forces armées.  Vous avez acquis une renommée internationale, suite à votre succès éclatant dans la conduite, au titre des nations unis,  de la mission de la force internationale pour le Timor Oriental (INTERFET).
Je saisis l’occasion de ma présente visite pour relever et saluer l’attitude de solidarité agissante de l’Australie et sa contribution active à l’endroit des pays en voie de développement dans le cadre du Système des Nations Unies et de la coopération bilatérale. 

Excellence,
J’ai répondu positivement et avec plaisir à votre invitation afin de pouvoir mieux connaitre l’Australie, ce pays fascinant qui présente des similitudes géographiques et géophysiques avec le Niger et qui affiche des réussites exemplaires notamment dans le domaine de l’agriculture, de l’élevage, de l’hydraulique, de la santé, de l’éducation, des mines, de l’énergie solaire, de l’art et de la culture.
Votre pays est envié pour être l’un des pays de l’OCDE les plus ouverts aux investissements directs étrangers et l’un des plus performants avec vingt-six années consécutives de croissance économique, et par ailleurs cinquième mondial et deuxième pays du G20 en termes de PIB par habitant. Je relève avec un grand intérêt que l’Australie est aujourd’hui le 2ème marché de financement de projets en Asie, le 6ème marché d’actions au monde et le 5ème marché mondial d’introduction en bourse. C’est donc à juste titre que votre pays exprime son ambition de participer à la gestion des enjeux globaux notamment à travers le conseil des droits de l’homme et le conseil de sécurité ou il est candidat respectivement pour les périodes 2018-2020 et 2029-2030. Le Niger exprime tout son soutien à ces candidatures. 
Mon pays le Niger, est un pays jeune,  il doit faire face par conséquent à des défis énormes inhérents à toute jeune nation. Mon Gouvernement s’attèle, à relever ces défis, avec l’appui appréciable de partenaires techniques et financiers. Il met en œuvre depuis 2011 le Programme de la Renaissance du Niger, qui vise la renaissance culturelle du pays, la consolidation de ses institutions démocratiques, la sécurité des personnes et des biens, la réalisation des infrastructures routières, ferroviaires, énergétiques et de télécommunication, la faim zéro à travers la mise en œuvre de l’initiative 3N,l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, la promotion de l’éducation et de la formation professionnelle et technique, la santé ainsi que la promotion de l’emploi pour les jeunes.
Permettez-moi d’insister sur les questions de sécurité ; en effet depuis l’effondrement de l’Etat voisin de la Libye, le Niger fait face aux harcèlements de groupes terroristes et criminels à ses frontières et il investit d’énormes sommes dans la sécurité, au détriment des actions de développement économique et social. L’engagement de mon pays dans la lutte contre le terrorisme, les enlèvements crapuleux et autres trafics illicites, est total comme en témoigne sa participation dans la force multinationale mixte pour la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram dans la région du Lac Tchad, sa participation dans la force conjointe des pays du G5 Sahel en gestation, sa participation dans les opérations de maintien de la paix en Côte d’Ivoire, en République Centrafricaine et au Mali, sa collaboration dans les opérations spéciales avec les pays, comme la France et les USA, engagés dans la lutte contre le terrorisme.
Je tiens aussi à vous dire que je suis impressionné par votre formidable système institutionnel et politique, qui  constitue une source d’inspiration et un modèle, pour avoir insufflé la stabilité et la prospérité qui sont celles de l’Australie d’Aujourd’hui.
Je souhaite vivement que s’établisse entre le Niger et l’Australie une coopération active dans des domaines d’intérêt à convenir, notamment à l’occasion de ma présente visite.
Je salue votre ouverture dans ce sens que j’ai notée tantôt à travers vos propos très prometteurs, Excellence Monsieur le Gouverneur Général, tout comme je salue la disponibilité des différents interlocuteurs que ma délégation et moi-même avons rencontrés à l’occasion de très intéressantes visites.        
En terminant mon propos, je voudrais rendre hommage à Son Excellence Lady COSGROVE qui nous fait l’honneur et l’amitié de partager ces moments de convivialité et j’espère la recevoir, très prochainement, en votre Compagnie au Niger.

Excellence  Monsieur le Gouverneur Général,
Excellence  Lady COSGROVE,
Mesdames et Messieurs,
Je vous invite à lever vos verres et à porter un Toast, pour saluer l’amitié et la fraternité entre les peuples nigérien et australien, pour célébrer la coopération naissante et prometteuse entre le Niger et l’Australie.

JE VOUS REMERCIE.

Catégories: 

Le Président de la République s’est entretenu vendredi matin à Canberra avec le Gouverneur Général d’Australie

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, en Visite d’Etat en Australie depuis mardi, 10 octobre 2017, a eu vendredi matin 13 octobre 2017, à Canberra, Territoire de la Capitale Australienne (TCA), un entretien en tête-à-tête avec le Gouverneur Général d’Australie, l’Honorable Général Sir Peter Cosgrove.
A son arrivée au Palais du Gouvernement où il a été reçu avec tous les honneurs militaires, le Président Issoufou Mahamadou a entendu aux côtés de son hôte australien,  les hymnes nationaux des deux pays avant de passer en revue un détachement militaire qui lui rendait les honneurs.
Lors d’un déjeuner d’Etat que lui a offert le Gouverneur Général du Commonwealth d’Australie, le Chef de l’Etat a souhaité vivement que s’établisse entre le Niger et l’Australie « une coopération active dans des domaines d’intérêt à convenir, notamment à l’occasion de ma présente visite. »
Le Président Issoufou Mahamadou a également salué « l’amitié et la fraternité entre les peuples nigérien et australien », insistant sur  « la coopération naissante et prometteuse entre le Niger et l’Australie. »
Auparavant, le Gouverneur Général a souligné que l’Australie et le Niger,  depuis le début de leurs relations, font preuve de  « la même ténacité » et sont guidés par « des idéaux et des valeurs communs ».
« Nos pays ont foi en la démocratie et en l’Etat de droit », a dit l’Honorable Général Sir Peter Cosgrove.
« Votre élection Monsieur le Président Issoufou Mahamadou ainsi que votre engagement en faveur de principes et de pratiques démocratiques ont été d’une grande importance et un encouragement pour le peuple nigérien », a-t-il affirmé.
« Votre leadership résolu, en adéquation avec celui d’autres dirigeants de la CEDEAO, a également joué un rôle crucial pour guider la Gambie voisine en difficulté à trouver le chemin de la démocratie », a-t-il ajouté.
Lire l’intégralité du discours prononcé par le Président de la République à l’occasion de ce déjeuner d’Etat.
Au cours de son séjour à Canberra, SEM Issoufou Mahamadou s’est rendu à l’Australian  War Memorial où il a déposé une gerbe de fleurs pour rendre hommage aux soldats australiens, « ces digne fils qui sont morts sur le champ de bataille » notamment lors des deux  guerres mondiales ainsi que lors des opérations de maintien de paix.
SEM Issoufou Mahamadou a également visité le Musée National d’Australie et le National Arboretum de Canberra, l’ancien site d’une forêt détruite par un feu il y a plus de dix ans.
Après avoir constaté les importants efforts ayant permis de reverdir ce vaste espace, grâce à la plantation de dizaines de milliers d’espèces végétales, le Président de la République a planté un arbre, tout en félicitant et encourageant les promoteurs de cette initiative.
Ceci, d’autant que cette entreprise intervient  à un moment où les problèmes écologiques sont « au centre des préoccupations des peuples du monde entier », a fait remarquer le Chef de l’Etat.

Pages

S'abonner à RSS
PRN HONEYPOT