DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR ISSOUFOU MAHAMADOU, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT, A LA CEREMONIE DE LANCEMENT DU RESEAU SAHELINNOV

Madame la Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ; ma chère sœur Michaëlle Jean

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;

Monsieur le Premier Ministre;

Madame et Messieurs les Responsables des Institutions;

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;

Mesdames et Messieurs les Députés;

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et représentants des organisations internationales ;

Honorables Chefs traditionnels et religieux ;

 

Mesdames et Messieurs ;

 

Je voudrais, avant tout, exprimer l'immense plaisir que nous avons de recevoir aujourd'hui à Niamey Son Excellence Madame Michaëlle Jean, Secrétaire Générale de la Francophonie qui effectue à mon invitation sa première visite officielle au Niger, et qui honore de sa présence cette cérémonie dédiée à l’ingéniosité,à la créativité, à l’esprit d’imagination et d’innovation des jeunes, femmes et hommes ,de l’espace francophone. Notre joie de vous accueillir est d’autant plus grande et sincère que nous voyons en vous, au-delà de vos fonctions présentes, une enfant émérite du Québec et d’un grand pays, le Canada avec lequel le Niger a noué dès l’aube de l’indépendance d’excellentes relations d’amitié et coopération. Ce n’est pas un hasard si Pierre Eliot Trudeau, ancien Premier Ministre du Canada et le Président Diori Hamani ont été les artisans de la tenue à Niamey de la 1ère et la 2èmeconférences ministérielles des pays partiellement ou entièrement de langue française, conférences à l’issue desquelles a été créé l’ACCT.

Madame la Secrétaire Générale, le leadership de qualité dont vous faites montre depuis votre arrivée à la tête de l’OIF, allié à votre riche expérience dans la conduite des affaires publiques, sont un atout important qui permettent à notre organisation de poursuivre avec dynamisme la mise en œuvre des aspirations des populations de l’espace francophone à la diversité culturelle et linguistique, à la paix, à la démocratie et au développement économique et social. Il s’agit là des valeurs que nous avons en partage au sein de l’espace francophone.

En venant au Niger, ma chère sœur Michaëlle Jean, vous honorez le pays qui a promu et abrité en 1970 l’adoption de la Convention de Niamey instituant la coopération culturelle et technique entre les Etats ayant le Français en partage, l’ancêtre de l’OIF. L’importance que, nous, francophones attachons à la culture et à la diversité culturelle a justifié qu’on en ait fait le point de départ de notre aventure commune. Cette question est d’ailleurs au centre du programme de Renaissance que le Gouvernement met en œuvre depuis bientôt sixans. La culture, on le sait, contribue puissamment au développement politique et économique,ainsi qu’à la cohésion sociale. Au Niger, la Renaissance Culturelle vise à réaliser les trois modernisations : la modernisation politique, la modernisation économique et la modernisation sociale.

 

Mesdames et Messieurs,

Sur le plan politique, nous apprécions très positivement les actions de l’OIF pour l’expansion et la consolidation de la démocratie dans l’espace Francophone.  En particulier, nous nous réjouissons des appuis que l’OIF nous a apportés à l’occasion des dernières élections générales organisées au Niger. Je sais pouvoir compter sur vous,ma chère sœur, pour que cet appui se renforce notamment dans le domaine de l’état civil et dans la confection d’un fichier électoral biométrique qui servira de base incontestable aux prochaines élections. Notre objectif est, en effet,de construire un Etat démocratique fortet stable. Cela ne se fera pas sans lutte car sont toujours à l’affut,des forces hostiles à l’ordre démocratique. L’histoire n’apas de fin. Les valeurs démocratiques auront toujours un ennemi àcombattre. Après la victoire de Napoléon à Iéna, quelqu’un a proclamé la fin de l’histoire car pour lui cette victoire signifiait le triomphe définitifdes valeurs de libertéet d’égalité portées par la révolution française. Aprèsla chute du mur de Berlin, un autre fit la même proclamation. Prèsde trente ans après, nous vivons toujours dans un monde incertain, dans un monde où lesmenacesàla paix, àla sécuritéet àla libertésont présentessur tous les continents. Dans la régiondu Sahel, par exemple, le terrorisme et les organisations criminelles, notamment de trafic de drogue et de migrants,sèment chaque jour la désolation. La communauté internationale doit se mobiliser davantage pour faire face àces menaces. Elle doit se préoccuper davantage de la situation en Libye. Elle doit se préoccuper davantage de la situation au Mali et dans le bassin du Lac Tchad. L’OIF a un rôle important àjouer dans cette mobilisation. C’est le lieu de saluer, ici, les initiatives que vous avez déjà prises,chère Michaëlle Jean,dans ce sens, notamment s’agissant de la situation au Mali. 

 

Mesdames et Messieurs,

La démocratie, la sécurité et le développement constituent le triptyque autour duquel est bâtile programme de Renaissance. Le développement des infrastructures routières, ferroviaires, et de télécommunications, l’initiative 3N (les NigériensNourrissentles Nigériens), la promotion de l’éducation, de la sante, de l’accès à l’eau et a l’assainissement, le défi démographiquesont au centre de nos préoccupations. Nous avons enregistré des succès irréfutables dans la mise en œuvre de ce programme pendant ces six dernières années. Ainsi, s’agissant de l’initiative 3N par exemple, la sécheresse a cessé d’être synonyme de famine au Niger. Le projet « Mon Champ » que vous avez visité avant-hier dans la région de Zinder,et celui de télé-irrigation que vous avez visité hier dans la région de Tillabéry, vous ont certainement donné un aperçu de ce qui peut être fait par nos jeunes et nos femmes s’ils ont l’appui nécessaire. Du reste, la jeunesse constitue notre fer de lance et le secteur privé notre locomotive dans la réalisation de notre ambitieux programme. Nous sommes déterminés à exploiter les avantages que nous offre notre structure démographique. Nous sommes déterminés à transformer notre actif démographique en dividende économique. C’est pourquoi nous investissons massivement dans l’éducation, dans la formation professionnelle et technique et dans la création d’emplois pour les jeunes, garçons comme filles. Mais l’actif démographique ne peut être réellement transformé en dividende que si nous arrivons à créer les conditions de la transition démographique. Celle-ci nécessitera des actions fortes contre la déscolarisation des jeunes filles, les mariages précoces et les mariages forcés. Elle nécessitera des actions fortes en faveur de l’accès des femmes aux emplois et à la propriété. Je sais que l’OIF est à nos côtés dans cette entreprise ambitieuse. Je sais que l’OIF sera aussi à nos côtés quand il s’agira de faire le plaidoyer en vue de la mobilisation des ressources financières nécessaires au financement de notre Plan de Développement Economique et Social 2016-2020. En acceptant d’être la marraine de l’évènement qui nous rassemble aujourd’hui, vous nous confirmez ce soutien, Madame la Secrétaire Générale. Le Centre Incubateur des Petites et Moyennes Entreprises au Niger (CIPMEN) est certainement heureux de pouvoir compter sur vous. Permettez-moide le féliciter pour avoir pris l’initiative de l’organisation de cette première édition du Forum SahelInnov, dont le thème est « Innover pour un développement durable au Sahel ».

 

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais féliciter et saluer les entreprises innovantes dites « startups »ici présentes, qui ont désormais le redoutable devoir de relever les défis de l’heure. Je suis heureux de constater que leurs responsables sont des jeunes. Il leur revient de transmettre la flamme de l’entreprenariat à d’autres jeunes, afin que nous puissions disposer d’un secteur privé fort, moteur de croissance économique et de développement.

La signature de l’accord de partenariat par le Premier ministre et par vous, madame la Secrétaire Générale témoigne de notrevolontécommunede soutenir SahelInnov et pose les jalons d’un accompagnement plus soutenu de la jeunesse, pour l’aider à se prendre en charge.

Par ailleurs, nous sommes déterminésà créer un environnement favorable à l’éclosion d’une Economie Numérique Nationale inclusive et compétitive. Des actions stratégiques sont d’oreset déjà prises dans ce sens et consistent :

- à créer un cadre d’incitation et de promotion de l’entrepreneuriat jeunes dans les activités TIC, qui aura pour mission la restructuration de l’économie numérique en vue d’accroître sa partdans la structure du PIB ;

- à parachever la construction de la dorsale nationale et des interconnexions internationales en fibre optique en vue d’assurer aux consommateurs un meilleur accès aux services de qualité et un accès dans les huit chefs-lieux de région de notre vaste pays etde soutenir le secteur privé à travers la création de plusieurs incubateurs d’entreprises ;

- à développerdes contenus et applications adaptés aux besoins des populations notamment dans les domaines de la santé, de la gestion, de la communication et de l’agriculture;

- à renforcer les capacités des ressources humaines sur tous les aspects de l’Economie Numérique en commençant par en faire une priorité de la formation professionnelle continue ;

-à introduire dans l’enseignement primaire et secondaire l’utilisation des nouvelles technologies de l’information avec une gratuité de la connexion internet dans les universités.

Le Niger est depuis peu, membre de l’Alliance Smart Africa, Alliance qui fait la promotion des TIC et de la jeunesse, Alliance au sein de laquelle nous comptons jouer un rôle très actif àtravers le lancement de l’initiative “Village Intelligent”. Cette initiative vise à réduire de façon significative la fracture numérique qui existe entre nos villes et nos villages, où vivent plus de 80% de notre population et donc de notre jeunesse. La réussite de ce projet important reposera essentiellement sur la créativité de notre jeunesse et sur sa détermination à mettre les TIC au servicede nos vaillantes populations.

Ce projet ambitieux est, avant tout, le vôtre, jeunesse du Niger et du Sahel, jeunesse innovante, réservoir des talents du continent dans son combat pour le développement durable.Vous pouvez compter sur mon soutien constant.

C’est sur cette promesse forte que je déclare lancées, les activités du réseau SahelInnov.

 

Je vousremercie.

Catégories: 
PRN HONEYPOT