Fin du Sommet du G5 Sahel à Bamako Le Président Issoufou Mahamadou se réjouit des conclusions de cette conférence

Le Président de la République, Chef de l’Etat,  SEM Issoufou Mahamadou,  a pris part activement à Bamako, lundi, 6 février 2017,  au Sommet Extraordinaire  des Chefs d’Etat du G5 Sahel.

Cette conférence s’est tenue au Centre International des Conférences de Bamako (CICB), en présence du Président du Mali SEM Ibrahim Boubacar Keita, hôte du sommet et sous la Présidence de SEM Idriss Deby Itno, Président du Tchad, Président  en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat du G5 Sahel.

Les Présidents de la Mauritanie SEM Mohamed Ould Abdel Aziz et du Burkina Faso SEM  Roch Marc Christian Kaboré  ont également pris part à ce Sommet axé sur la sécurité et le développement dans les cinq pays membres.

Placé sous le thème : « Situation sécuritaire au Mali et son impact dans le Sahel », ce sommet s’est ouvert en présence notamment des représentants des organisations régionales africaines et internationales notamment l’ONU.

Dans un discours de bienvenue, le Président malien a souligné la préoccupation commune des pays de la région à faire face à l’insécurité à laquelle ils sont confrontés.

Lancé en 2014, le G5 Sahel traduit la volonté ferme des dirigeants de cette région  d’affronter la montée du terrorisme à travers, entre autres, la mutualisation des efforts et des énergies et la prise en compte des différentes initiatives régionales et internationales.

Cette rencontre permettra de procéder à une analyse objective de la situation au Mali, de faire l’état des lieux de la mise en œuvre des promesses  notamment les réponses onusiennes aux réalités du terrain et d’identifier les pistes concrètes d’action, a-t-il ajouté.

Dans un discours d’ouverture, le Président Idriss Deby Itno a mis en exergue l’urgence et la permanence de la lutte face à l’ampleur de la menace.

Il a également insisté sur la nécessité de trouver les voies et moyens de gagner cette guerre asymétrique contre le terrorisme et la barbarie.

La conférence s’est achevée par un communiqué final et une conférence de presse animée par les cinq Chefs d’Etat du G5 Sahel.

A cette occasion, le Président Issoufou Mahamadou s’est réjoui de ce que le Sommet a fait le bilan de la mise en œuvre de la Stratégie intégrée du G5 Sahel.

Ce Sommet est aussi important car il a permis aux dirigeants du G5 Sahel d’avancer dans la mise en œuvre de la Force Conjointe du G5 Sahel qui doit combattre les terroristes et les organisations criminelles, a ajouté le Chef de l’Etat.

Dans le communiqué final ayant sanctionné les travaux de ce Sommet, les Chefs d’Etat ont noté que la situation sécuritaire au Mali demeure préoccupante. 

En ce qui concerne le processus de paix dans ce pays, ils ont salué les efforts dans le cadre de ce processus sous le leadership du Président Ibrahim Boubacar Keita, notamment dans la mise en œuvre efficace de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale.

Les dirigeants du G5 Sahel ont par ailleurs demandé aux groupes armés signataires de cet accord de faire preuve de bonne foi dans leurs engagements.

Ils ont lancé un appel au Conseil de Sécurité des Nations Unies de doter la MINUSMA d’urgence de moyens pour lui permettre d’accomplir sa mission de stabilisation du Mali et d’accompagnement du Gouvernement du Mali dans le redéploiement progressif des Forces de défense et de sécurité sur la totalité du territoire national.

Les dirigeants du G5 se sont félicités du renouvellement du mandat de la MINUSMA et du soutien des Nations Unies au G5.

Ils ont convenu de la mise en place immédiate de la Force Conjointe du G5 Sahel, en deux phases,  en prenant en compte certains facteurs notamment un mandat clair de l’Union Africaine et de l’ONU et un financement soutenu de la Force Conjointe.

Les Chefs d’Etat du G5 ont également approuvé l’approfondissement de la réflexion sur les modalités de création d’un Fonds Spécial de financement de certaines activités dans le domaine de la sécurité des Etats membres.

Après avoir hautement apprécié le soutien de la Communauté Internationale, les dirigeants de cette organisation ont lancé un appel aux partenaires extérieurs afin qu’ils continuent à apporter leur soutien aux initiatives en cours notamment le financement du Programme d’Investissement Prioritaire   du G5 Sahel.

Enfin, les Chefs d’Etat ont décidé que la présidence en exercice du G5 Sahel sera assurée par le Président du Mali, SEM Ibrahim Boubacar Keita et de tenir le prochain Sommet Ordinaire à Niamey à une date qui sera précisée ultérieurement.

Le G5 Sahel, rappelle-t-on,  est un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité, créé à Nouakchottlors d'un sommet le 16 février 2014 par cinq Etats de cette région (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) où les groupes armés sont très actifs.

Le Président de la République, était arrivé dimanche en fin d’après-midi, 5 février 2017, à Bamako, au Mali, rappelle-t-on.

A son arrivée à l’Aéroport International Modibo Keita-SENOU, SEM Issoufou Mahamadou a été accueilli  à la passerelle de l’avion présidentiel par son homologue malien SEM Ibrahim Boubacar Keita et salué par les membres du gouvernement malien et la communauté nigérienne vivant dans ce pays.

Les deux hommes d’Etat ont ensuite écouté les hymnes nationaux des deux pays avant de passer en revue les troupes qui leur rendaient les honneurs.

Après un entretien au salon d’honneur de l’aéroport avec SEM Ibrahim Boubacar Keita, le Président de la République, répondant à la presse malienne,  a indiqué que sa présence à Bamako, s’inscrit dans le cadre du combat commun que lui et  ses pairs du G5 Sahel livrent contre le terrorisme.

« Nos peuples ont les mêmes aspirations, les mêmes préoccupations et en particulier en ce qui concerne les questions sécuritaires, nous sommes tous déterminés à créer les conditions pour que la sécurité règne dans l’ensemble des pays du Sahel», a-t-il affirmé.

Le Chef de l’Etat est accompagné dans ce  déplacement de M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ibrahim Yacoubou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur et M. Kalla Moutari, Ministre de la Défense Nationale.

Catégories: 
PRN HONEYPOT