Le Président de la République a rencontré samedi soir les Ambassadeurs du Conseil de sécurité de l'ONU

Le  Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, entouré du Premier Ministre SEM Brigi Rafini et de plusieurs membres du Gouvernement, a rencontré samedi soir, 4 mars 2017, au Palais de la Présidence, les Ambassadeurs du Conseil de sécurité de l'ONU.
Les 15 ambassadeurs des pays membres du Conseil de sécurité ont entamé vendredi, 3 mars 2017, une mission dans les quatre pays riverains du lac Tchad (Cameroun, Tchad, Niger et Nigeria) afin de se rendre compte « des conditions de vie des populations de cette zone persécutées par la secte terroriste Boko Haram»
Cette mission du Conseil de sécurité a discuté avec les autorités nigériennes de la situation sécuritaire et ses conséquences humanitaires d’une part et les réponses post-crises et le relèvement des zones affectées d’autre part.
A l’ouverture de la réunion, le Président de la République a dit que le Niger est très honoré et  se réjouit de recevoir, pour la première fois une mission comprenant l’ensemble des représentants permanents des pays membres du Conseil de sécurité.
SEM Issoufou Mahamadou a salué le travail salvateur de l’ONU notamment le Conseil de Sécurité, pour que la paix et la sécurité prévalent dans le monde, se félicitant de l’excellence de la coopération entre le Niger et le système des Nations Unies.
Présentant la situation sécuritaire, économique et sociale du Niger, le Chef de l’Etat a souligné que la sécurité est une des premières préoccupations des autorités nigériennes, précisant que le pays est dans un triangle de menaces, faisant allusion à la situation qui prévaut en Libye, au Mali et dans le Bassin du Lac Tchad.
Le Niger souhaite une sortie rapide de ces crises à ses frontières qui n’ont que trop duré, a-t-il dit ajoutant que depuis quelques années, le pays consacre 10 pour cent de ses ressources budgétaires à la sécurité.
Le Niger est engagé sur trois fronts sur le plan sécuritaire et fait face à trois autres chocs (changements climatiques, baisse des prix des matières premières notamment l’uranium et récession au Nigeria, premier partenaire commercial du pays), a affirmé le Chef de l’Etat.
Le Président Issoufou Mahamadou a, à cet effet, appelé la Communauté internationales à soutenir le Niger à faire face aux conséquences de cette situation et à poursuivre la mise en œuvre des priorités de son Programme de Renaissance.
« Nous sommes convaincus que la solution à toutes ces menaces passe nécessairement par le développement économique et social », a dit SEM Issoufou Mahamadou.
La délégation du Conseil de Sécurité rencontrera dimanche, 5 mars 2017, l’équipe de pays du système des Nations unies, le Corps diplomatique accrédité au Niger et les ONG.
 
Catégories: 
PRN HONEYPOT