Réunion à Addis Abeba de l’Alliance Smart Africa Le Niger rejoint l’Alliance naturellement et avec beaucoup d’enthousiasme, déclare le Président Issoufou Mahamadou

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a pris part mardi, 31 janvier 2017, à Addis Abeba, en Ethiopie, à la Réunion des Chefs d’Etat membres du Conseil d’Administration de l’Alliance Smart Africa.

Lors de cette réunion tenue en marge de la 28ème Session du Sommet de l’Union Africaine,  et présidée par le Président rwandais, SEM Paul Kagamé, Président du  Conseil d’Administration de l’Alliance, SEM Issoufou Mahamadou a prononcé une importante allocution.

« C’est naturellement et avec beaucoup d’enthousiasme que le Niger rejoint l’Alliance Smart Africa, dont un des objectifs clés est de  transformer l’Afrique », s’est réjoui le Chef de l’Etat.

« Le Niger compte jouer une part très active en rejoignant cette communauté dont nous croyons fortement aux objectifs, qui par ailleurs sont communs à notre Programme de Renaissance 2 » que le gouvernement est train de mettre en œuvre depuis sa réélection à la magistrature suprême du pays, a dit le Président de la République.

SEM Issoufou Mahamadou a précisé que les objectifs de l’Alliance couvrent sept des huit axes qui constituent les priorités du dit programme.

« Aussi, sommes-nous déterminés à créer un environnement favorable à l’éclosion d’une Economie Numérique Nationale inclusive et compétitive», a-t-il dit, indiquant des actions stratégiques qui sont prises dans ce sens.

Il s’agit notamment de porter le taux de couverture nationale à 100 pour cent et le taux de pénétration à 70 pour cent en améliorant les infrastructures et créer un cadre d’incitation et de promotion de l’entreprenariat  jeunes dans les activités TIC.

Les autres actions sont : parachever la construction de la dorsale nationale et les interconnexions internationales en fibre optique  en vue d’assurer aux consommateurs un meilleur accès aux services de qualité et un accès démocratisé ; soutenir le secteur privé à travers la création de plusieurs incubateurs d’entreprises ; développer des contenus et applications (é-services) adaptés aux besoins des populations.

Notons également que d’autres actions stratégiques concernent le renforcement des capacités des ressources humaines sur tous les aspects de l’Economie Numérique et l’introduction dans l’enseignement primaire et secondaire  des nouvelles technologies.

Le Président de la République a souligné que des progrès importants en matière de climat des affaires ont été enregistrés.

En effet, selon le rapport 2017 de la Banque Mondiale, le Niger est classé « comme le pays ayant engagé le plus de réformes en Afrique Subsaharienne, ce qui lui a permis de gagner 10 points dans le classement mondial, passant de la 160ème place en 2016, à la 150ème en 2017 ».

« Nous allons focaliser nos efforts et toute notre attention pour davantage améliorer notre classement dans le rapport Doing Business 2018 », a affirmé le Chef de l’Etat.

Le Niger, qui compte jouer un rôle actif au sein de l’Alliance, propose comme projet phare les ‘’Villages Intelligents’’

Ce choix n’est pas fortuit, car le Niger est un pays très vaste, avec plus de 80 pour cent de sa population vivant dans les zones rurales et une densité de population très faible, a expliqué le Président de la République, précisant que cette population est essentiellement jeune.

« Ce projet se veut transversal, car combinant plusieurs priorités de l’Alliance (eAgriculture, internet pour tous, education pour tous, femmes et filles intelligentes, emplis des jeunes… », a poursuivi SEM Issoufou Mahamadou.

 Il permettra non seulement au Niger  d’asseoir de façon pérenne l’atteinte d’une majeure partie des objectifs de développement durable, mais aussi servira de cas d’école à plusieurs membres de l’Alliance et même au delà, a-t-il insisté.

Catégories: 
PRN HONEYPOT