Visite de travail et d’amitié du Président de la République à Bruxelles Appui de 800 millions d’euros de l’Union Européenne au Niger

Les relations entre le Niger et l'Union Européenne(UE), « basées sur un bon dialogue politique et sur la coopération au développement », ont été renforcées davantage par la visite de travail et d’amitié effectuée  à Bruxelles, siège de la Commission de l’UE, du 14 au 16 décembre 2016, par le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou.
Au total, l’appui de l’Union Européenne au Niger s’élève à 800 millions d’euros : 500 millions d’euros dont 107 millions d’aide budgétaire qui seront débloqués dans les prochains jours (sept conventions de financement  signées jeudi matin),  140 millions d’euros (neuf Projets dans le  cadre du Fonds fiduciaire d’urgence), 100 millions d’euros (aide de l’Allemagne) et 80 millions d’euros (aide de l’Italie).
Cet appui, au titre du 11e Fonds européen de développement (FED), pour la période 2014 à 2020, vise, entre autres, à soutenir, les efforts de réformes et le renforcement des capacités de l'Etat dans plusieurs secteurs – éducation, nutrition, sécurité alimentaire et résilience, agriculture durable, infrastructures, amélioration des capacités de l'Etat, gouvernance démocratique et promotion de l'Etat de droit, indique un document de l’Union Européenne.
En ce qui concerne le fonds fiduciaire d'urgence, les projets retenus  s'inscrivent « dans la droite ligne des engagements pris dans le cadre du plan d'action de La Valette ». Il s'agit de lutter contre les trafics et la traite des êtres humains, d'améliorer la gestion des frontières et de lutter contre les causes profondes de la migration irrégulière, en offrant notamment des alternatives économiques.
Il s'agit également de contribuer à la protection et à l'assistance au retour des migrants, à l'appui et au renforcement des capacités des autorités et communautés locales, ainsi qu'à l'amélioration de la résilience des populations dans la région du bassin du Lac Tchad, précise  la même source.
« Le Niger est un pays prioritaire pour l'Union Européenne.  Nous travaillons en étroite collaboration dans le cadre de la stratégie de sécurité et de développement au Sahel ainsi que dans le nouveau cadre pour les partenariats de migration », ajoute la fiche d’information de l’UE.
Dans ce cadre de partenariat, des progrès tangibles ont été accomplis, poursuit la même source, soulignant que le Niger, mis à part les relations UE-Niger pour le développement, est en effet un partenaire clé pour la gestion de la migration et de la sécurité dans le Sahel. »
Outre les rencontres avec les responsables de l’Union Européenne, le Président Issoufou Mahamadou a participé, lors de sa visite à Bruxelles,  à une réunion multilatérale avec le Président français SEM François Hollande, la Chancelière allemande SEMme Angela Merkel, le Premier Ministre italien SEM Gentilone et le Premier espagnol SEM. Rajoy, rappelle-t-on.
PRN HONEYPOT