Bilan, 5 ans de mise en œuvre du programme de Renaissance

Après son accession à la magistrature suprême, suite aux élections présidentielles de 2011, le Président de la République, SEM Issoufou MAHAMADOU, s’est résolument engagé à concrétiser les promesses faites au peuple nigérien dans son programme électoral dénommé Programme de Renaissance du Niger. A travers la conduite déterminée de ce Programme par le Gouvernement, c’est sur un nouveau socle que se construit désormais l’avenir du Niger. En dotant le Niger d’institutions crédibles et inscrites dans la durée, la démocratie y a été ancrée de façon irréversible. En assurant de façon résolue la sécurité de tous et du territoire national, il a été donné au peuple nigérien les moyens de garantir sa marche vers le développement. En bâtissant un cadre plus favorable à l’atteinte d’une sécurité alimentaire durable et en s’appuyant sur des investissements publics structurants, ce sont les bases d’une croissance à la fois soutenue et inclusive qui ont été jetées. En œuvrant pour une amélioration continue des services de santé et d’éducation, il a été offert à la jeunesse les meilleures chances de préparer l’avenir. Au cours de ces cinq années d’exercice du pouvoir, le Président Issoufou MAHAMADOU a tenu à rendre compte fidèlement et régulièrement au peuple nigérien de la mise en œuvre du Programme de Renaissance. Cette magistrale option de transparence, initiée depuis la première année du mandat,rarissimedanslesmodèlesdegouvernancequenousconnaissons, a pris la forme de rapports de suivi de l’action gouvernementale, publiés chaque année, en capitalisant l’ensemble des résultats obtenus. Le présent bilan, qui est le cinquième du genre, est le fruit d’une politique volontariste et d’un travail collaboratif de qualité, auquel ont participé les cadres de l’administration nigérienne, notamment à travers les rapports mensuels et trimestriels régulièrement élaborés. A travers ce mécanisme permanent de reddition des comptes, le peuple nigérien et, au-delà, la communauté internationale apprécieront la portée de l’œuvre de ce patriote, dont le sens aigu de responsabilités et le savoir-faire constituent aujourd’hui une référence et une source d’inspiration pour les générations présente et future du Niger et d’Afrique. Qu’il me soit permis ici de réitérer, en ma qualité de Chef du Gouvernement, mes remerciements et ma profonde gratitude à SEM Issoufou MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l’Etat, pour la confiance placée en ma personne pour conduire et coordonner l’action de l’équipe gouvernementale. Je le remercie également pour tout le soutien et les facilités dont le Gouvernement a bénéficié tout au long de ce mandat. Aussi,voudrai-jesaisircetteopportunitépourprésentermesfélicitations aux membres du Gouvernement et à tous les cadres et agents de l’administration, qui ont contribué à la concrétisation des engagements du Programme de Renaissance. BRIGI RAFINI Premier Ministre, Chef du Gouvernement RESUME EXECUTIF Le présent bilan des 5 ans de mise en œuvre du Programme de Renaissance retrace de manière quasi exhaustive, les actions réalisées durant la période du mandat (2011-2015).Pour rappel, ce programme s’articule autour de huit axes qui recouvrent l’ensemble des secteurs touchant à la vie nationale. Le coût des interventions pour sa mise en œuvre a été estimé à plus de 6.238 milliards de FCFA dont 50% proviendraient des ressources internes et 50% des ressources externes. En cette fin de mandat, il a été mobilisé et effectivement décaissé 5.858,53 milliards de FCFA, soit 93,9% des prévisions. A noter que l’essentiel de ce financement est constitué des ressources internes, soit près de 72%. Il ressort ainsi un effort important de mobilisation de ressources internes. Cet effort doit être poursuivi et renforcé avec la modernisation et l’équipement des services chargés de la mobilisation des ressources internes, la diversification des partenaires et la recherche de financement innovant notamment le partenariat public privé. En matière des dépenses, il faut rechercher l’efficacité de la dépense publique, la restructuration de la répartition des allocations budgétaires sectorielles en axant particulièrement les efforts vers des dépenses soutenables. Grâce à ces efforts de mobilisation de ressources financières, des résultats significatifs ont été enregistrés dans les 8 axes du Programme de Renaissance. Lire l'intégralité du Bilan
Catégories: 
Année: 
2016
Date de publication: 
janvier, 2016
PRN HONEYPOT