Sommet du G7 à Taormina en Italie

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey samedi après-midi, 27 mai 2017, venant de   Taormina, Sicile, en Italie, où il a participé au 43ème Sommet du G7.

Outre les dirigeants du G7 à savoir les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon et l’Union Européenne, ceux de plusieurs pays africains ont pris part à cette rencontre notamment les Chefs d’Etat du Niger et de la Guinée SEM Alpha condé, également Président de l’Union Africaine et le Vice-président du Nigeria SEM Yemi Osinbajo.

Les dirigeants de la Tunisie, du Kenya et de l'Ethiopie ont également été invités à ce Sommet dont les travaux ont porté sur l'économie mondiale, la politique étrangère, la sécurité des citoyens et la viabilité environnementale.

Samedi, avant son départ pour Niamey, le Président Issoufou Mahamadou a prononcé un important discours devant les participants à ce sommet.

Le Chef de l’Etat a déclaré que « la lutte contre le terrorisme dans les pays du Sahel et du bassin du Lac Tchad exige que des mesures urgentes soient prises pour éteindre le chaudron Libyen ».

« Cette lutte, exige aussi une stratégie globale d’attrition, visant à priver le terrorisme de ses ressources matérielles, financières et humaines, a dit le Chef de l’Etat, ajoutant que « la prévention dans la lutte contre le terrorisme passe aussi par la lutte contre la pauvreté et les inégalités. »

La pauvreté dans le bassin du Lac Tchad est une des conséquences du changement climatique, a-t-il souligné, précisant que la « combinaison du terrorisme, de la pauvreté, des effets du changement climatique, de la pression démographique, a créé un flux migratoire sans précédent dans l’histoire de l’humanité »

En marge de cette rencontre, le Chef de l’Etat et son homologue français SEM Emmanuel Macron ont présidé vendredi en fin d’après-midi une réunion bilatérale regroupant les délégations des deux pays.

Peu après, SEM Issoufou Mahamadou et les autres dirigeants ont assisté à un concert au Théâtre grec de Taormina . Ensuite, le Président du Conseil italien SEM Paolo Gentiloni leur a offert un diner officiel au Grand Hôtel Timeo.

A l'issue d'une première journée de rencontres plénières et de bilatérales, vendredi, les dirigeants du G7 ont adopté une déclaration contre le terrorisme, appelant notamment les acteurs de l'internet à se mobiliser davantage dans la lutte contre "les contenus terroristes".

Le G7 s'est également engagé à mettre en œuvre "une approche collective" pour lutter contre le danger posé par les combattants étrangers de retour des zones de guerre, notamment en terme de partage de renseignement.

Samedi, les chefs d’Etat du G7 se sont engagés « à lutter contre le protectionnisme, mais  « ne sont pas parvenus en revanche à s’accorder sur la question de la lutte contre le réchauffement climatique ».

« Les Etats-Unis d’Amérique sont engagés dans un processus d’examen de leur politique sur le changement climatique et sur l’accord de Paris et ne sont pas en mesure de participer au consensus sur ces sujets », explique le communiqué. « Comprenant ce processus, les dirigeants des gouvernements du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon et de la Grande-Bretagne, et les présidents du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne réaffirment leur engagement ferme à rapidement mettre en œuvre l’accord de Paris », poursuit le texte.

Il faut noter qu’un consensus raisonnable a été trouvé sur le système d’échanges commerciaux internationaux. La déclaration finale affirme notamment que le G7 veut lutter contre le protectionnisme et les « mauvaises pratiques » commerciales.

« Le sommet du G7, rappelle-t-on, est une enceinte qui joue un rôle important dans la formulation de réponses mondiales aux défis planétaires, en complément de la coordination économique mondiale assurée par le G20. »

Ce 43ème sommet, placé sous le thème "Jeter les bases d'une confiance renouvelée",  fait suite au sommet du G7 tenu au Japon en 2016 et à celui exceptionnellement organisé par l'UE à Bruxelles en 2014.

En marge de ce Sommet, SEM Issoufou Mahamadou a rendu un hommage appuyé,  sur les antennes de France 24,  au journaliste franco-sénégalais de France 24 Jean-Karim Fall, grand spécialiste de l'Afrique, décédé vendredi à l'âge de 59 ans, alors qu'il couvrait le sommet du G7 en Sicile.

Rédacteur en chef et chroniqueur à France 24 depuis 2012, Jean-Karim Fall a effectué la majeure partie de sa carrière à RFI entre 1984 et 2012.

Le Chef de l’Etat était accompagné dans ce déplacement, de Hadjia Aissata Issoufou Mahamadou, Première Dame, M. Mahamadou Ouhoumoudou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République et Mme Lamido Ousseini Salamatou Balla Goga, Ministre Déléguée auprès du Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, chargée de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur.

Moctar Ahameyed