Le Président de la République a reçu mercredi soir à Erevan la lauréate nigérienne du Prix Jeune Entrepreneure Francophone

DpNPnfjW4AUsXSE.jpg large.jpg

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu mercredi soir, 10 octobre 2018, à Erevan, en Arménie,  la lauréate du Prix Jeune Entrepreneure Francophone, Melle Aissatou Adamou Noma, de nationalité nigérienne.

Melle Aissatou, qui  a représenté le Niger au Concours International de l’Entreprenariat des Jeunes, a remporté le premier prix, d’un montant de dix mille euros, de la Jeune femme entrepreneure francophone  sur plus de 400 candidates et candidats.

Elle a présenté à ce concours initié par l’Organisation International de la Francophonie (OIF), son entreprise Ana Pate D’Arachide qui transforme l’arachide en huile, en pâte d’arachide, en chocopâte, en farine enrichie pour les malnutris, les femmes enceintes et allaitantes, etc.

Cette entreprise contribue aussi à lutter contre le chômage de la jeune fille en créant 17 emplois de sa création à ce jour.

Ce prix lui a été remis mercredi à Erevan par l’OIF, dans le cadre du XVIIe Sommet de la Francophonie.

La cérémonie s’est tenue en présence de l’Administrateur de l’OIF, M. Adama Ouane et de Mme Hélène Bouchard, Sous-ministre, représentante personnelle du Premier ministre du Nouveau-Brunswick auprès de l’OIF.

Parmi les 18 finalistes, le Jury -  a retenu deux jeunes entrepreneur(e)s, une femme (Aissatou Adamou Noma) et un homme (le togolais Koku Klutse). 

Ils recevront chacun une dotation de 10 000 euros et bénéficieront d’un suivi promotionnel.

Au total ce sont plus de 400 jeunes femmes et hommes chefs d’entreprise provenant des cinq continents, représentant 33 pays de la Francophonie qui ont participé à ce concours.

La première édition du Prix Jeune entrepreneur(e) francophone a été lancée en 2017 par l’OIF, rappelle-t-on.

Le Chef de l’Etat, arrivé mercredi soir à Erevan, prendra part jeudi à la 17ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de la Francophonie.

Moctar Ahameyed