Le Président de la République s’est entretenu mercredi avec le Président du Parlement de la CEDEAO sur les questions de migration

thumbnail.jpg

Le Président de la République, Chef de l’Etat,  SEM Issoufou Mahamadou, a reçu mercredi en fin d’après-midi, 17 octobre 2018, le Président du Parlement de la CEDEAO, SE Moustapha Cissé Lo.

L’entretien, qui s’est déroulé en présence du Président de l’Assemblée Nationale du Niger, SEM Ousseini Tinni,  a porté notamment sur les questions de migration.

«Nous sommes ici suite aux recommandations du Parlement de la CEDEAO, notamment par rapport à son Plan d’action que nous sommes en train de dérouler. Nous avons visité Agadez pour rencontrer les migrants et les réfugiés qui s’y trouvent », a expliqué M. Lo.

Il a ajouté qu’ils sont aussi au Niger pour sensibiliser les jeunes africains qui essayent de passer par le Niger pour rejoindre d’autres horizons, dans des conditions que tout le monde connait.

« Ainsi, dans ce sens, j’avais adressé une lettre au Président de la République pour lui demander de me permettre de venir, constater les faits et demander des informations aux Autorités Nigériennes, surtout locales, pour prendre les décisions qui s’imposent. Nous avons donc reçu un avis favorable du Président de la République», s’est-il réjoui.

«Nous avons aussi été bien reçus par mon frère et ami, le Président de l’Assemblée nationale», a dit le président du Parlement de la CEDEAO.

« Nous sommes venus rendre compte au Président de la République et prendre ses conseils avisés. Le Président nous a suggéré des pistes de solutions. Avec tous ces échanges, le Parlement va se saisir de la question, réfléchir et faire des propositions qui pourraient résoudre la question. Pour qu’une fois à Abuja, lors du Conseil ordinaire de notre Institution, nous puissions discuter de cette problématique et

renvoyer tout cela à une commission ou une commission mixte pour l’année  prochaine au Cap vert, pour mieux appréhender la question et inviter toutes les parties prenantes à prendre toutes les dispositions pour mettre fin à cette crise qu’elle soit humaine et socio-économique et même sécuritaire. Nous veillerons au grain avec tous les parlements nationaux pour trouver des réponses à cette préoccupation», a promis Moustapha Cissé Lo.

Moctar Ahameyed