Le Président de la République a décoré vendredi plusieurs enseignants, à l’occasion de la Journée Mondiale des Enseignants

IMG-20181005-WA0038.jpg

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a décoré vendredi, 5 octobre 2018, plusieurs enseignants du supérieur, du secondaire et du primaire, à l’occasion de la Journée Mondiale des Enseignants célébrée ce jour.

La cérémonie de décoration s’est déroulée au Palais de la Présidence en présence notamment de la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou, du Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Brigi Rafini et de plusieurs membres du Gouvernement.

Elle a été organisée par la Fondation Tattali Iyali, de la Première Dame Dr. Malika Issoufou en collaboration avec les Ministères en charge de l’enseignement, pour récompenser les mérites des enseignants du Niger, parmi lesquels les anciens maitres d’école du Président de la République et du Premier Ministre.

Ils ont été élevés à la Dignité de Grand Officier, Commandeur, Officier dans l’Ordre National du Niger, et de Grand Officier et Officier dans l’Ordre du Mérite du Niger.

Après la décoration des récipiendaires, le Chef de l’Etat a, dans une intervention, déclaré que l’enseignant, parce qu’il forme les autres, est le premier et le plus utile des fonctionnaires.

Le maître d’école est « le phare de la société », car « il  permet à l’homme de se libérer de la pire des tyrannies, la tyrannie de l’ignorance», a. dit le Président de la République.

Pour ce faire, SEM Issoufou Mahamadou a présenté ses encouragements et ses félicitations à toutes les enseignantes et à tous les enseignants, affirmant que « plus que jamais, le Niger a besoin de vous pour assurer à ses enfants une scolarisation de qualité ».

Le Président de la République a ajouté que le Niger a besoin des enseignants et enseignantes « pour retenir tous nos enfants  notamment nos jeunes filles, à  l’école au moins jusqu’à l’âgé de 16 ans », pour « baliser sa marche vers le bien-être et l’égalité y compris l’égalité du genre» et « pour que l’école soit  un ascenseur social pour tous et pour toutes»

SociétéMoctar Ahameyed