Conférence Internationale sur la Libye à Palerme : Le Président Issoufou Mahamadou propose la tenue d’une « conférence nationale de réconciliation sur un ordre du jour minutieusement préparé»

Dr46uT1XgAA0pft.jpg

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a pris part mardi, 13 novembre 2018, à Palerme, en Italie, à la Conférence Internationale sur la Libye en proposant notamment la tenue d'une "conférence nationale de réconciliation sur un ordre du jour minutieusement préparé."

Dans un discours devant les participants à cette rencontre, le Président Issoufou Mahamadou a remercié le Premier Ministre italien SEM Giuseppe Conte « pour avoir pris l’initiative de convoquer cette conférence sur la crise qui sévit en  Libye depuis bientôt huit ans ».

Le Chef de l’Etat a rappelé que « la situation de crise grave qui sévit en Libye  a fait l’objet de plusieurs  initiatives qui n’ont, jusqu’ici, pas permis, malheureusement, d’y mettre fin .»

Cette crise a entrainé « des souffrances immenses pour le peuple libyen et pour les peuples des pays voisins, notamment ceux du Sahel où les menaces des organisations terroristes et criminelles ont été amplifiées par l’accès massif aux armes pillées dans les casernes libyennes », a-t-il déploré.

« Nous devons réfléchir  sur les raisons de cet échec », a dit le Président de la République, soulignant que « les peuples du Sahel, en particulier ceux des pays du G5 Sahel, veulent la fin du chaos libyen ».

 Pour y arriver il faut identifier et lever tous les obstacles qui s’y opposent. Ce travail doit être fait par les libyens eux-mêmes. Pour cela nous proposons la tenue d’une conférence nationale de réconciliation à laquelle participeront les responsables des institutions  étatiques actuels, les principaux chefs des tribus, les responsables des partis politiques et les acteurs de la société civile », a estimé SEM Issoufou Mahamadou.

« Cette conférence se tiendra sur un ordre du jour minutieusement préparé », a-t-il ajouté.

« Nous n’avons aucun agenda en Libye : notre seule préoccupation est de contribuer à la mise en place d’une solution de sortie de crise dans l’intérêt du peuple libyen, en restaurant l’Etat et en stabilisant le pays, ce qui permettra de contribuer à la sécurité des pays du Sahel », a-t-il conclu.

Cette conférence intervient après un sommet tenu en mai dernier à Paris en vue de sortir le pays de la crise, rappelle-t-on.

Le Chef de l’Etat est accompagné, dans ce déplacement, de la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou, M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Kalla Ankouraou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur et M. Kalla Moutari, Ministre de la Défense Nationale.

Dr46uUHWwAEBZCd.jpg
Moctar Ahameyed