Réunion d’évaluation à mi-parcours de GAVI : Le Président Issoufou Mahamadou a pris part mardi à Abu Dhabi à un panel sur les questions de vaccination

DuH4zcvXQAAE2tv.jpg

Poursuivant sa visite de travail et d’amitié aux Emirats Arabes Unis, le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, Champion International du secteur de la Vaccination, a pris part mardi, 11 décembre 2018 à Abu Dhabi, à un Panel des Chefs d’Etat des Pays GAVI.

Ce panel intervient dans le cadre d‘une réunion d’évaluation à mi-parcours de GAVI, l’Alliance du Vaccin.

L’expérience du Niger, des Emirats Arabes Unis et du Mozambique dans le domaine de la  vaccination ainsi que les questions relatives à l’immunisation, la chaine de froid, les prix des vaccins au profit notamment des enfants et la gouvernance politique, ont été entre autres évoqués par les panélistes dont le Président de la République.

Répondant aux questions du modérateur de ce panel, le Chef de l’Etat a dit que la vaccination est l’un des grands succès de la santé publique, affirmant qu’on doit ce succès à GAVI.

Aujourd’hui, dans le monde, les enfants, où qu’ils vivent, ont de plus en plus la possibilité d’accéder de manière équitable aux vaccins, a-t-il expliqué.

Il faut encourager GAVI à poursuivre cette noble mission, a-t-il ajouté,  précisant qu’il y a des points sur lesquels il faut continuer à agir. Il y a d’abord le co-financement, a-t-il dit, soulignant la nécessité, pour tous les pays bénéficiant des actions de GAVI, de participer au co-financement.

Il faut ensuite réduire les prix des vaccins, demander aux entreprises qui fabriquent ces vaccins de continuer à faire des efforts de réduction des prix, pour qu’ils soient accessibles aux faibles revenus, a insisté le Chef de l’Etat.

Il faut également continuer à mettre l’accent sur la recherche pour trouver de nouveaux vaccins, a poursuivi le Président de la République.

«Nous sommes dans une phase de reconstitution des fonds de GAVI. Il est important que tout le monde se mobilise et le Niger fera partie de la mobilisation », a-t-il conclu.

DuH4zcvWwAA_2n3.jpg
Moctar Ahameyed