Fin du Sommet du G5 Sahel à Nouakchott sous la Présidence de SEM Issoufou Mahamadou Plus de deux milliards d’annonces de financement

info gra 1.jpg

La Conférence de Coordination des Partenaires et Bailleurs de fonds du G5 Sahel pour le Financement du Programme d’Investissements Prioritaires  a s’est tenue  jeudi, 6 décembre 2018, à Nouakchott, en Mauritanie, sous la Présidence de SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président en exercice du G5 Sahel.

Le Sommet s’est déroulé en présence notamment des Présidents de la  Mauritanie, SEM Mohamed Ould Abdel Aziz, du Tchad SEM Idriss Deby Itno, du Burkina Faso SEM Roch Marc Christian Kaboré et du Ministre malien de la Défense, représentant le Président SEM Ibrahim Boubacar Keita.

A l’issue de cette conférence, les annonces des partenaires, bailleurs et investisseurs enregistrées s’élèvent à plus de 2 milliards d’euros pour financer le Programme d’Investissements Prioritaires(PIP).

La rencontre, rappelle-t-on, a pour but de financer la Stratégie du G5 Sahel pour le développement et la sécurité (SDS) adoptée en 2016.

LE PIP, document de mise en œuvre de la SDS, comprend 40 projets structurants pour un montant total de près de 2 milliards FCA, dont 13 pour cent ont été sécurisés par les Etats membres.

Les dirigeants du G5 Sahel et les partenaires ont convenu d’un cadre de suivi des résultats de la conférence en vue d’assurer la mobilisation et l’absorption des ressources, ce qui permettra de passer « des promesses aux actes ».

A cet effet, le Président Issoufou Mahamadou, Président du G5 Sahel, a, dans un discours de clôture, assuré que « nous  veillerons à ce que la mise en œuvre du PIP soit couronnée de succès ».

Le Président de la République a remercié, au nom des Cinq Chefs d’Etat, l’ensemble des participants et salué « le succès éclatant  de notre conférence ».

Les annonces faites sont évaluées à plus de 2 milliards d’euros, a-t-il souligné, précisant que ces fonds, ajoutés à la contribution des Etats membres, couvrent les besoins globaux de la première phase du PIP.

« C’est la preuve d’un engagement fort de la communauté internationale à  soutenir et à accompagner les pays du G5 Sahel », a-t-il affirmé.

En plus du financement du PIP, des engagements additionnels ont été annoncés pour la Force Conjointe de la part de l’Arabie Saoudite d’un montant de 50 millions de dollars, a indiqué le Chef de l’Etat.

Parlant du mécanisme de suivi des résultats de la conférence, SEM Issoufou Mahamadou a dit qu’il permettra d’assurer la bonne et rapide exécution des projets ainsi que la transparence de leur gestion.

Les instruments de gestion de fonds mis en place par le G5 Sahel seront privilégiés pour la réception des financements annoncés en particulier ceux destinés à la force Conjointe, a précisé le Chef de l’Etat.

Lors d’une conférence de presse peu après la fin du Sommet, le Président du G5 Sahel a répondu à plusieurs questions de la presse internationale ayant trait notamment à la sécurité et au développement dans l’espace du G5 Sahel.

A l’ouverture de cette conférence, le Président Issoufou Mahamadou  a prononcé un important discours.

Pour sa part, le Président mauritanien a, dans un discours de bienvenue,  remercié ses pairs pour avoir choisi la capitale mauritanienne pour abriter cet  important sommet.

Il a également remercié les partenaires et bailleurs du G5 Sahel pour leur « forte présence » à cette conférence.

« Le G5 Sahel a très vite réussi » grâce à la détermination de ses dirigeants, à la mutualisation des moyens, à la mise en synergie des efforts et au soutien des bailleurs, s’est réjoui le Président mauritanien, hôte du sommet.

Après avoir rappelé que la pauvreté, le chômage, l’injustice et les autres maux « génèrent les conditions optimales pour le règne de l’insécurité », SEM Mohamed Ould Abdel Aziz a souligné que l’approche du tout sécuritaire à elle seule est insuffisante, d’où la nécessite de déployer d’énormes d’efforts dans les divers domaines du développement économique, social, culturel….

Le Secrétaire Permanent du G5 Sahel, M. Sidikou Mamane Sambo, a indiqué que 40 projets de développement, dans plusieurs domaines, sont à concrétiser dans les prochaines années.

« Nous avons trois ans pour réussir ces projets », a-t-il souligné, précisant qu’un cadre de suivi de la conférence sera mis en place.

Il s’agit de « conclure un nouveau pacte de confiance avec nos populations » pour changer ensemble le destin du Sahel, a-t-il conclu.

Outre la Première Dame,  Dr. Issoufou Lalla Malika, le Chef de l’Etat est accompagné, dans ce déplacement, de M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Kalla Ankouraou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, et Mme Kané Aichatou Boulama, Ministre du Plan.

 

DtyfOaeWoAAVDff.jpg
Moctar Ahameyed