Le Président Issoufou Mahamadou a pris part mardi à Kigali au Forum sur la ZLEC

 
IMG-20180320-WA0050.jpg

Le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, Champion de l’Union Africaine pour la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLEC) a participé mardi 20 mars 2018 à Kigali, au Rwanda, au Forum sur la ZLEC.

Ce Forum des Affaires s’est tenu en présence notamment de SEM Paul Kagamé, Président du Rwanda, Président de l’Union Africaine, de SEM Emmerson Mnangagwa, Président du Zimbabwé, de SEM Daniel Kablan Duncan, Vice- Président Ivoirien et de M. Moussa Mahamat Faki, Président de la Commission de l’Union Africaine.

De nombreux chefs de délégation de pays africains, des investisseurs et hommes d’affaires, des responsables des ONG et de la Société Civile étaient également présents à cette rencontre qui a permis de promouvoir des délibérations interactives entre les dirigeants d’entreprises et les responsables africains, de se pencher sur les nouvelles opportunités, d’identifier les problèmes et de trouver des solutions en vue notamment de l’extension du commerce dans le continent.

IMG-20180320-WA0048.jpg

A terme, la ZLEC doit permettre d’améliorer la prospérité et le bien-être des populations africaines.

Dans une intervention, le Président Issoufou Mahamadou a indiqué que les Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Africaine procèderont mercredi, 21 mars 2018, dans la capitale rwandaise, à la signature des accords et au lancement de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECA).

Il s’agit de l’Accord cadre portant création de la ZLECA et de trois protocoles : le protocole sur le commerce des marchandises, le protocole sur le commerce des services et le protocole sur les règles et procédures de règlement des différends.

Après la signature de ces documents, l’étape suivante c’est la ratification et une fois que le minimum requis (de ratification) est obtenu, en principe les accords vont entrer en vigueur.

La signature des instruments juridiques de création de la ZLECA n’est pas une fin en soi. Le travail ne fait que commencer, a noté SEM Issoufou Mahamadou. 

Ainsi la réflexion va se poursuivre pour compléter les textes juridiques par des annexes et des appendices de façon à faciliter la mise en œuvre de la ZLECA.

A cet effet, une session spéciale des chefs négociateurs et des conseillers juridiques se tiendra dès le mois de mai prochain pour finaliser ce travail qui sera présenté aux Chefs d’État lors de la Session Ordinaire prévue en juillet prochain à Nouakchott, en Mauritanie.

Un Secrétariat Exécutif, chargé de la mise en œuvre de la ZLECA, sera créé par la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement, a-t-il indiqué.

Une deuxième phase de négociation sera engagée en vue de la création d’une union douanière, a ajouté le Président de la République.

Il y a un aspect important, a-t-il souligné, à savoir engager une large campagne de sensibilisation pour que les citoyens ordinaires et les hommes d’affaires africains s’approprient la ZLECA et prennent conscience de ses avantages.

Le présent forum marque un début pour la sensibilisation des opérateurs économiques, a dit le Champion de la ZLECA.