Le Président de la République SEM Issoufou Mahamadou rencontre les responsables de l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger

IMG-20180503-WA0051.jpg

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou a rencontré, ce jeudi 3 mai 2018, les responsables de l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN, un regroupement de sept (7) centrales syndicales du Niger).

Cette rencontre a été initiée sur instructions du Président de la République suite au mémorandum de l’ITN qui lui a été transmis à l’occasion de la Fête du Travail, le 1er mai dernier, et qui retrace toutes les préoccupations du mouvement syndical nigérien, notamment la mise en œuvre du protocole d’accord signé avec le Gouvernement.

IMG-20180503-WA0049.jpg

Faisant le point de la rencontre à la presse, le Secrétaire général de la Confédération Nigérienne du Travail (CNT), M. Sako Mamadou, a précisé que les principales revendications des travailleurs nigériens concernent, entre autres, les incidences financières liées aux avancements-reclassements, le paiement à termes échus des salaires et des pécules.

Selon lui, l’ITN est sortie satisfaite de cette rencontre avec le Chef de l’Etat en ce qu’il « s’est engagé à instruire le Gouvernement à tout mettre en œuvre pour respecter, dans les meilleurs délais, le protocole d’accord signé avec l’ITN », ajoutant que l’occasion a également été saisie par l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger pour évoquer avec le Chef de l’Etat d’autres préoccupations d’ordre social, dont la question des logements sociaux au profit des travailleurs, mais aussi la situation sociale actuelle du Niger, la question sécuritaire, la crise universitaire, etc.

IMG-20180503-WA0052.jpg

Sur toutes ces questions, a rapporté le responsable syndical, « le Président de la République s’est engagé à s’investir personnellement pour qu’il y ait une quiétude sociale afin que le pays puisse amorcer son développement », précisant par exemple que le Chef de l’Etat les a rassurés qu’il fera en sorte qu’il n’y ait pas d’année blanche au Niger.