Rupture collective du jeûne de Ramadan : Le Président de la République invite les personnes handicapées et celles vulnérables

IMG-20180531-WA0029.jpg

Les séances de rupture collective de jeûne du mois béni de Ramadan ou "Iftar" continuent à la Présidence de la République du Niger. Destinées à l’endroit de toutes les couches socioprofessionnelles de notre pays, le Président de la République a invité, pour cette journée du jeudi 31 mai 2018, les personnes handicapées et celles vulnérables.

Elles étaient venues nombreuses toutes ces personnes atteintes de handicap physique ou mental et celles dites vulnérables. Peu avant la rupture, le Président de la République a fait le tour des tables de ses hôtes pour les saluer. C’était dans une ambiance pleine d’enthousiasme et de convivialité.

Après la rupture du jeûne et la prière de Maghrib, les responsables de tout ce beau monde ont saisi l’occasion pour exposer au Président de la République certaines de leurs préoccupations, le remerciant pour tous les efforts qu’il déploie pour rendre possible leur insertion sociale, mais aussi et surtout pour leur faire oublier leur situation de handicap.

 

« Aujourd’hui, avec l’accompagnement de l’Etat et le soutien fort de ses premiers responsables, les handicapés participent pleinement à l’effort de construction nationale », a déclaré à la presse un des responsables, précisant qu’une attention particulière leur est prêtée depuis l’installation des autorités de la 7ème République.

Les séances de rupture de jeûne du mois béni de Ramadan, note-t-on, sont aujourd’hui une tradition établie par le Chef de l’Etat pendant ce mois béni de Ramadan afin d’être en contact direct avec les différentes couches socioprofessionnelles de notre pays.