Le Chef de l’Etat s’est entretenu mardi avec le Président du Parlement Européen

IMG-20180717-WA0028.jpg

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou,  s’est entretenu mardi en fin d’après-midi, 17 juillet 2018, avec le Président du Parlement Européen M. Antonio TAJANI, en visite de travail au Niger.

M.Tajani  a participé ce mardi à une réunion de haut niveau des parlements des pays membres du G5 Sahel élargie aux parlements français et européen. Ce sommet interparlementaire a pour objet de réfléchir sur la création d’un organe de contrôle démocratique de la gouvernance du G5 Sahel.

M. Tajani vient ainsi apporter le soutien de l'Europe à cette initiative.

Répondant à la presse nationale et internationale à l’issue de cet entretien, le Président Issoufou Mahamadou a dit que « l’initiative du Président du Parlement Européen est très bonne ». Son arrivée au Niger coïncide avec celle des cinq Présidents des Assemblées Nationales du G5 Sahel, a-t-il noté.

« Nous allons échanger avec le Président du Parlement Européen sur les questions prioritaires qui préoccupent les pays du Sahel » notamment les questions de sécurité, celles relatives à la migration et au développement, a indiqué le Chef de l’Etat.

Après avoir souligné que l’Union Européenne est le premier bailleur de fonds des pays du G5 Sahel en général et  du Niger en particulier, SEM Issoufou Mahamadou a précisé qu’elle soutient notre pays dans le domaine de la sécurité, de la sécurité alimentaire, des infrastructures, des secteurs sociaux de base comme l’éducation et la santé.

Le Président Issoufou Mahamadou a insisté sur l’importance de l’éducation, surtout l’éducation de la jeune fille, ajoutant que l’objectif du Niger est de créer les conditions de la transition démographique (nous avons une croissance démographique exponentielle…) et « l’Union Européenne nous aide dans le domaine de l’éducation, en particulier l’éducation de la jeune fille », a poursuivi le Président de la République.

« L’Union Européenne soutient également  la Force conjointe du G5 Sahel et nous avons souhaité que ce soutien se renforce en particulier au plan diplomatique par rapport à la mise sous chapitre 7 de la Charte des Nations Unies de la Force conjointe et par rapport à la nécessité d’asseoir un financement pérenne afin que cette force puisse continuer à être opérationnelle sur plusieurs années », a affirmé le Chef de l’Etat.

Le développement et l’Alliance pour le Sahel dont l’Union Européenne est un des partenaires constituent aussi les autres domaines de coopération entre l’Union Européenne et les pays du Sahel.

SEM Issoufou Mahamadou a remercié le Président du Parlement Européen pour « le soutien que l’Europe nous apporte par rapport à tous ces  objectifs. »

Moctar Ahameyed