Entretien entre le Président Issoufou Mahamadou et la Chancelière allemande Angela Merkel sur les questions de sécurité, de développement et de migration

IMG_9638.JPG

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, en visite de travail et d’amitié en Allemagne depuis mardi, 14 août 2018, a eu un entretien en tête-à-tête mercredi 15 août 2018 avec la Chancelière Dr. Angela Merkel sur les  questions de sécurité, de développement et de migration.

La rencontre qui s’est déroulée à Schloss Meseberg, une localité située à 70 km de Berlin, a permis aux deux personnalités d’échanger en profondeur sur les principaux dossiers nationaux et internationaux intéressant le Niger et l’Allemagne.

Outre l’excellente coopération bilatérale entre les deux pays, l’entretien a également porté sur la lutte contre le terrorisme et la sécurité dans le bassin du Lac Tchad et dans les pays membres du G5 Sahel.

La coopération nigéro-allemande, rappelle-t-on, concerne les différents secteurs du développement avec un accent particulier ces dernières années sur la sécurité et la lutte contre la migration illégale.

Lors d’un point de presse, la Chancelière a remercié le Président Issoufou Mahamadou dont « le pays a eu beaucoup de succès dans la lutte contre la migration illégale ». Le Niger, a-t-elle souligné, a fait « un travail excellent ».

Elle a également remercié le Président de la République pour son engagement, celui du Niger et du G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme.

Dr. Angela Merkel a assuré SEM Issoufou Mahamadou du soutien de l’Allemagne pour que le G5 Sahel ait un mandat international, car son pays qui sera membre du Conseil de Sécurité des Nations Unies  pour 2019-2020, aura un rôle à jouer dans ce sens.

L’Allemagne entretient déjà une coopération pour le développement avec le Niger depuis 1962, a-t-elle rappelé, précisant que les relations entre les deux pays se sont encore intensifiées et « nos engagements financiers ont doublé ces dernières années. »

Après avoir évoqué plusieurs autres points de la  coopération entre les deux pays, la Chancelière a affirmé que «l’Allemagne et le Niger se sont davantage rapprochés et nous devons essayer de mettre en œuvre les engagements pris. »

 

« La vraie réponse à la migration clandestine se trouve dans la création d’emplois pour les jeunes. Cela suppose des investissements importants non seulement dans l’agriculture mais dans l’industrie. Cela suppose que l’Afrique cesse d’être un simple réservoir de matières premières », déclare le Président Issoufou Mahamadou

Le Président Issoufou Mahamadou a, lors de ce point de presse, remercié la Chancelière, pour « l’aimable invitation » qu’elle a bien voulu lui adresser et pour « l’excellent accueil et la généreuse hospitalité » dont sa délégation et lui-même ont fait l’objet depuis leur arrivée dans « cette belle ville de Berlin. »

Le Chef de l’Etat a également félicité Mme Merkel pour sa réélection et pour avoir réussi à mettre en place une grande coalition à l’issue des dernières élections législatives.

Le Président de la République a affirmé que l’excellence des relations entre Niamey et Berlin est plus qu’évidente, ajoutant qu’il a constaté « une identité de vue entre nous sur toutes les questions abordées, qu’il s’agisse de la sécurité, de la migration ou du développement. »

Dans le bassin du lac Tchad, a dit le Chef de l’Etat, la lutte contre Boko Haram continue. La Force Mixte Multinationale y fait un excellent travail. Boko Haram est affaibli même s’il fait encore montre d’une certaine résilience, a-t-il précisé.

 Dans le Sahel, la Force Conjointe du G5 Sahel est quasi opérationnelle. Elle a déjà mené avec succès plusieurs opérations dans le fuseau centre au niveau des trois frontières Mali, Niger et Burkina Faso, a indiqué le Président de la République..

SEM Issoufou Mahamadou a remercié la Chancelière pour le soutien appréciable apporté à la Force Conjointe en matière de formation, d’équipements et d’infrastructures, le soutien au Collège de Défense et à l’Académie de police du G5 Sahel ainsi qu’à la MINUSMA.

Il l’a également remerciée pour le soutien apporté dans les mêmes domaines, au plan bilatéral, aux forces de défense et de sécurité du Niger.

Comme l’Allemagne sera membre du Conseil de Sécurité pour la période 2019-2020,  SEM Issoufou Mahamadou a demandé le soutien de la chancelière « pour que la Force Conjointe G5 Sahel soit placée sous le Chapitre 7 de la Charte des Nations Unies et pour qu’elle ait un financement pérenne et prévisible. »

« Par ailleurs nous souhaitons le soutien de l’Allemagne  dans la lutte contre le crime organisé, notamment le trafic de drogue qui est une des sources de financement du terrorisme. », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne la situation en Libye, « l’Allemagne et l’Europe peuvent et doivent jouer un rôle de premier plan pour une sortie de crise rapide en Libye. C’est dans leur intérêt, car la restauration de l’Etat en Libye sera d’une grande utilité dans la lutte contre la migration clandestine qui préoccupe tant les Européens », a noté le Chef de l’Etat.

Par rapport à la migration, SEM Issoufou Mahamadou a salué le leadership de la Chancelière sur cette question, soulignant qu’elle a une conscience très forte de l’étroite liaison qui existe entre migration, sécurité et développement.

« La Chancelière est très fortement convaincue qu’il faut s’attaquer aux causes profondes de la migration clandestine que sont notamment la pauvreté et l’insécurité », a –t-il indiqué.

« En effet la vraie réponse à la migration clandestine se trouve dans la création d’emplois pour les jeunes. Cela suppose des investissements importants non seulement dans l’agriculture mais dans l’industrie. Cela suppose que l’Afrique cesse d’être un simple réservoir de matières premières», a déclaré le Président de la République.

Le Chef de l’Etat a souligné que c’est dans la perspective d’une création massive d’emplois pour les jeunes que se font les efforts d’intégration en cours sur le continent notamment la mise en place de la ZLEC Africaine

Evoquant le soutien de la Chancelière à la mise en œuvre du  plan de lutte contre la  migration clandestine., le Président Issoufou Mahamadou a dit que « nous avons obtenu ensemble des résultats remarquables dans la réduction du flux des migrants irréguliers en transit par le Niger : depuis 2016 ce flux a été réduit de 90%, passant de  plus 100.000 migrants par an, à moins de 10.000. »

« J’ai demandé à la Chancelière d’amplifier le soutien au Niger et aux pays du Sahel. Pour le Niger, j’ai insisté sur la poursuite des programmes en cours, notamment, le programme de gestion des défis migratoires ainsi que sur le lancement de nouveaux programmes qui ont trait à la scolarisation de la jeune fille, à l’énergie et la promotion du secteur privé», a affirmé SEM Issoufou Mahamadou.

Le Chef de l’Etat est accompagné dans ce déplacement, du Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou et de la Ministre du Plan, Mme Kané Aichatou Boulama.

 

Moctar Ahameyed