Le Président de la République a inauguré jeudi la route Tchadoua-Mayahi, dans la région de Maradi.

IMG-20190412-WA0057.jpg

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a inauguré jeudi 11 avril 2019, la route Tchadoua-Mayahi, dans la région de Maradi, longue de 53,560 km pour un coût de près de 32 milliards de FCFA.

Cette route réalisée en partenariat public privé avec une entreprise nigérienne, traverse des grandes agglomérations comme Tchadoua, Sarkin Haoussa et Mayahi (Centre Nord).

Ce projet comporte aussi des mesures environnementales et sociales avec la construction de quatre forages hydrauliques rétrocédés aux populations ; la plantation de 2512 arbres au niveau des villages traversés ; 7467 ml de mur de clôture pour les écoles riveraines de la route ; 861 ml de murs de clôture pour les centres de santé riverains ; 1033 ml de mur de clôture pour les services techniques à Mayahi ; douze salles de classes et douze latrines scolaires au niveau des écoles.

A cela s’ajoutent  les travaux de  voiries de 7,350 km de voies bitumées et de rues pavées dans la ville de Mayahi.

Ce tronçon va contribuer à réduire la pauvreté en favorisant la mobilité des biens et des personnes dans cette zone de forte production agricole et d’élevage.

Après avoir procédé à l’inauguration de cette route, le Chef de l’Etat a indiqué que cette réalisation permettra de développer les activités économiques et commerciales dans l’ensemble du département de Mayahi et au niveau de la région de Maradi.

« Cela fait partie des promesses que nous avons faites dans le cadre du Programme de Renaissance, a dit le Président de la République, précisant que ce ne sont pas  seulement les villes qui se transforment,  mais aussi les campagnes partout au Niger. Celles-ci ont été dotées de routes bitumées, de routes rurales et d’infrastructures électriques, scolaires, hydrauliques et de sante », a affirmé SEM Issoufou Mahamadou.

Le Chef de l’Etat a estimé que les gens doivent percevoir qu’il y a une accélération du processus de développement au Niger.

« Nous avons déclenché cette accélération et je fonde  l’espoir que cette accélération ne s’arrêtera plus. Au  contraire, à l’avenir, cela ne fera que s’amplifier », a-t-il conclu.

Auparavant, dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, le Ministre de l’Equipement, M. Kadi Abdoulaye a remercié le Président de la République SEM Issoufou Mahamadou pour sa présence à cette cérémonie, malgré son calendrier surchargé, « preuve de l’intérêt qu’il porte au désenclavement et à l’amélioration des conditions de vie des nigériens. « 

« Ceci marque un élan dans la mise en œuvre de l’axe huit du Programme de la Renaissance acte II », a-t-il précisé.

Il a rappelé que le Président de la République a, dans son discours d’investiture, placé le développement des infrastructures de transport  parmi les axes majeurs du programme économique et social.

« Cette vision, a-t-il affirmé, a permis de doter le pays d’infrastructures pour assurer la desserte et l’approvisionnement de notre territoire, la réduction du coût du transport. »

Moctar Ahameyed