Le Président Issoufou Mahamadou a présidé vendredi la cérémonie officielle d’inauguration de l’Hôpital de Référence de Maradi

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a présidé vendredi, 12 avril 2019, la cérémonie  officielle d’inauguration de l’Hôpital de Référence de Maradi, d’un coût de 65 milliards de FCA et d’une capacité de 550 lits.

Cet hôpital, équipé d’appareils de dernière génération, est le plus grand de l’Afrique de l’Ouest.

Après la coupure du ruban, le Président de la République a félicité le  partenaire, l’entreprise Commodore qui a signé un contrat de Partenariat Public Privé avec l’Etat du Niger en vue de la réalisation de cet hôpital.

SEM Issoufou Mahamadou a rappelé que le Programme de Renaissance du Niger a prévu d’investir 10% des ressources budgétaires dans la santé.

Cet objectif a été atteint, car, quand aujourd’hui on fait le bilan des ressources injectées dans la santé,  « depuis huit ans, sur les 10.000 milliards de FCFA mobilisés, 10% ont été destinés à la santé ».

Le Chef de l’Etat a également  rappelé qu’à l’arrivée au pouvoir des autorités de la 7ème République, en 2011, il y avait 350 médecins pour tout le pays.

« Ce nombre est passé de 350 à 1400 aujourd’hui, ce qui est remarquable », a-t-il indiqué.

Le Président de la République a aussi affirmé que beaucoup d’efforts ont été fournis pour approvisionner le pays en médicaments.  

Après avoir souligné que pour faire fonctionner l’Hôpital de Référence de Maradi, « il faut 1200 agents et c’est aussi là des emplois qui sont créés », .le Chef de l’Etat s’est dit satisfait de présider la cérémonie officielle d’inauguration de cet hôpital.

Répondant à une question relative à  l’accessibilité des soins dans cet hôpital pour les petites bourses, le Président Issoufou Mahamadou a indiqué que le ministère de la santé est à pied d’œuvre pour réfléchir sur les moyens de faire accéder l’ensemble des citoyens aux soins de santé que ce soit dans cet hôpital ou ailleurs.

Après avoir rappelé la politique de gratuité des soins de santé pour les enfants de moins de 5 ans et pour les césariennes, le Président Issoufou Mahamadou  a indiqué que des conditions existent pour que les citoyens puissent avoir accès aux soins de santé.

Cet hôpital,  dont la pose de la première pierre est intervenue le 18 décembre 2015, est un bâtiment monobloc construit sur deux niveaux, comprenant les services des urgences et de soins intensifs ; les consultations spécialisées; les services d’hospitalisation d’une capacité de 550 lits; les services d’appui médicotechnique et les services administratifs.

Le plateau technique est essentiellement composé d’un bloc opératoire avec 7 salles d’opérations ; des salles d’imagerie médicale ; des salles d’exploration fonctionnelle (échographie, électrocardiogramme, endoscopie, phlébologie) et un service de laboratoire avec des appareils entièrement automatisés.

Moctar Ahameyed