Allocution du Président de la République à l’occasion de la remise du prix du concours de E-Takara

IMG-20190202-WA0001.jpg

« Je voudrai vous dire combien je suis heureux aujourd’hui de présider cette remise du premier prix, puisque les autres prix ont déjà été remis à Zinder, du concours E-Takara. Vous savez mieux que moi que depuis quelques années, le monde vit une grande révolution, la révolution numérique. Une révolution qui met en réseau planétaire tous les individus.  Une révolution qui permet une nouvelle forme de communication, qui décentralise la circulation des idées et qui a des impacts dans tous les domaines de la vie, notamment l’agriculture, l’éducation et la santé entre autres, des priorités du Programme de Renaissance. Je voudrai que les impacts de cette révolution puissent bénéficier à tous les nigériens. C’est pour cette raison que nous avons créé l’Agence nigérienne pour la société de l’information (ANSI). Depuis deux ans, cette agence organise des concours E-Takara, qui permettent de détecter et de récompenser des talents. J’ai vu défiler devant moi, tous ces talents qui ont été sélectionnés, détectés et récompensés à l’occasion de cette deuxième édition. Je voudrai les féliciter et les encourager. Je fonde l’espoir qu’aussi bien les lauréats du premier que du second concours, créeront des entreprises numériques qui permettront d’optimiser l’impact de la révolution numérique sur notre société, au profit de l’ensembles des populations, des villes comme des campagnes. Donc, jeunes gens, je vous souhaite beaucoup de chance, beaucoup de courage et beaucoup de succès. Je ne vais pas oublier avant de terminer, de saluer et de remercier les partenaires, en particulier la Banque mondiale, pour l’accompagnement de cette banque a pu faire à l’occasion du deuxième concours E-Takara. Bonne chance et beaucoup de courage, et je félicite aussi le Directeur général de l’ANSI. J’espère que l’année prochaine on aura encore devant nous, davantage de talent et surtout davantage de filles. Merci beaucoup et bonne chance ».

 

Moctar Ahameyed