Le PRésident

 

BIOGRAPHIE DU PRéSIDENT ISSOUFOU MAHAMADOU

 

SEM Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger, est né en 1952 à Dandadji dans le département d’Illéla (région de Tahoua). Il est marié et père de cinq(5) enfants.

Après ses études secondaires sanctionnées par un Baccalauréat série C (Mathématiques et sciences physiques) en juin 1971,  le Président Issoufou entama des études universitaires d’abord à Niamey, puis à Montpellier et à Saint-Etienne en France. De ce cursus universitaire, il sortit titulaire d’un Diplôme d’Études Universitaire Scientifiques (DEUS) option mathématiques et physique  en 1974, de la Licence de Mathématiques en 1975, de la Maîtrise de Mathématiques et Application Fondamentale de l’Université de Montpellier (France)  en 1976, du Diplôme d’Études Approfondies de Probabilités et Statistiques de l’Université Paris VI Jussieu de Saint-Etienne (France) en 1977 et du Diplôme d’Ingénieur Civil des Mines de l’École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne(France) en 1979.

Après ce parcours universitaire exceptionnel, il entama une carrière professionnelle dans le secteur minier. De 1980 à 1992, il occupa successivement les postes de :

  •  Directeur  National des mines
  • Secrétaire Général de la SOMAÏR
  • Directeur d’Exploitation de la SOMAÏR
  • Directeur Technique de la SOMAÏR

Durant cette carrière, le Président Issoufou effectua plusieurs stages professionnels au Niger, en Afrique, en Europe et aux USA.

A l’image de la plus part des jeunes de son époque, il s’engagea activement dans plusieurs mouvements scolaires et estudiantins comme : l’association des élèves du Lycée National de Niamey (1968 -1971), l’Union des Scolaires Nigériens (1971-1973) et  la Fédération des Étudiants Africains en France (1975-1979). C’est cet engagement militant qui forgea le destin politique du Président Issoufou. En effet, de ce militantisme, Issoufou en sortit profondément imprégné des idées de la gauche et des valeurs progressistes de Liberté, de Justice, de Démocratie, de l’Etat de droit et de la République.

C’est ce même engagement qui le conduisit, avec d’autres jeunes patriotes, à fonder clandestinement un groupe d’action politique  duquel est sorti en décembre 1990 le Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya), parti qu’il dirigea jusqu’en mars 2011.

Son engagement pour la défense de la Démocratie et de la République et sa constance, lui permirent d’avoir un parcours politique accompli sur l’échiquier post-conférence nationale. En effet, le Président Issoufou fut élu plusieurs fois député national au titre de la circonscription électorale de Tahoua (1993, 1995, 1999, 2004 et 2011) ; il fut Premier Ministre du 17 Avril 1993 au 28 Septembre 1994 date à laquelle il rendit sa démission. Réélu député national suite aux élections législatives anticipées de Janvier 1995, il devint Président de l’Assemblée Nationale du 18 Février 1995 au 27 Janvier 1996 date à laquelle un coup d’état militaire mit fin au processus démocratique en cours.

Pendant la période d’instabilité politique qui a résulté des élections contestées de Juillet 1996, Issoufou Mahamadou fut l’objet de persécutions dont arrestations, déportations, mises en résidence surveillée et autres privations de liberté. A l’issue de l’élection présidentielle de 1999, Issoufou Mahamadou fut battu au second tour et devint le Chef de file de l’opposition politique nigérienne jusqu’en 2010. En 2009-2010, Issoufou Mahamadou s’opposa farouchement contre la prolongation anticonstitutionnelle du mandat du Président Tandja Mahamadou.

En mars 2011, Issoufou Mahamadou est élu Président de la République du Niger. Il a été investi le 07 Avril 2011 pour un mandat de cinq (5) ans.

En 2016, le peuple nigérien lui renouvèle sa confiance.